Ledjely.com
Accueil » Le FMI débloque 71 millions de dollars pour juguler la crise alimentaire en Guinée
A la uneActualitésEconomieGuinéeMonde

Le FMI débloque 71 millions de dollars pour juguler la crise alimentaire en Guinée

A la différence du Mali et du Burkina Faso, avec lesquels elle partage le fait d’être en transition, la Guinée garde de bons rapports avec la communauté internationale. Elle vient ainsi de bénéficier du décaissement de 53,55 millions de DTS (71 millions de dollars) de la part du Fonds monétaire international (FMI) au titre du ‘’guichet choc alimentaire’’ de la Facilité de crédit rapide (FCR), en vue d’aider le pays à « répondre aux besoins urgents de balance des paiements liés à la crise alimentaire mondiale ». A l’occasion, Gita Gopinath, première Directrice générale adjointe du FMI et présidente par intérim de l’institution, tout en reconnaissant les efforts des autorités guinéennes pour la discipline observée dans le cadre des dépenses publiques, a formulé des recommandations permettant de maximiser les résultats.

Si elle trouve que « l’insécurité alimentaire chronique de la Guinée a été considérablement exacerbée en 2022 en raison du choc international des prix des denrées alimentaires et des engrais, menaçant la fragile reprise post-pandémique du secteur non minier », Gita Gopinath salue néanmoins le choix des autorités guinéennes « d’utiliser les ressources pour soutenir les plus vulnérables, en coordination avec le Programme alimentaire mondial, et de fournir des engrais pour améliorer la prochaine récolte ».

A l’instar de précédentes évaluations, le FMI salue en outre la discipline et la rigueur qui caractérisent l’exécution budgétaire en général et celle des dépenses publiques en particulier. L’institution financière internationale invitant à continuer sur cette lancée. « La mobilisation des recettes intérieures, y compris du secteur minier, et l’amélioration de la qualité des dépenses, via une réduction des subventions régressives et une meilleure gestion des investissements publics, contribueront à créer un espace supplémentaire pour investir dans les infrastructures, l’éducation et la protection sociale, renforçant ainsi le potentiel de croissance de la Guinée, tout en préservant la viabilité de la dette », estime en effet Gina Gopinath.

Cette appréciation est bien sûr le résultat de la nouvelle vision de la gestion du pays par le président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya. Une vision que le ministre de l’Economie et des Finances en particulier, s’efforce de matérialiser, notamment en ce qui concerne la qualité des dépenses effectuées. Moussa Cissé veillant scrupuleusement à la régularité des dépenses et à la pertinence des investissements.

L’essentiel de la croissance économique du pays provenant du secteur minier, la responsable du FMI note également que la « diversification économique sera essentielle pour soutenir la croissance dans le temps et la rendre plus résiliente et inclusive ». Elle par ailleurs à continuer à surveiller le risque de surendettement du pays qui, pour le moment, demeure « modéré », dit-elle.

Ledjely.com

Articles Similaires

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM

Aliou Bah du MoDeL : « Rien ne se fera sans nous »

LEDJELY.COM

Charles Wright : « Nanfo Ismaël est libre de prier en Chinois… »

LEDJELY.COM

Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM

LEDJELY.COM
Chargement....