Ledjely.com
Accueil » GUINEE : vivement une direction interministérielle chargée du numérique
ActualitésGuinéeTribune

GUINEE : vivement une direction interministérielle chargée du numérique

La digitalisation des services de l’État est devenue une priorité pour de nombreux gouvernements dans le monde entier. Elle permet de rendre les services publics plus efficaces, plus accessibles et plus transparents, tout en réduisant les coûts et en améliorant la qualité de l’administration.

Toutefois, la mise en place de cette digitalisation peut être un défi, en particulier lorsqu’elle est menée de manière fragmentée et non centralisée. En effet, lorsque chaque ministère ou chaque département met en place ses propres solutions digitales, il peut y avoir des problèmes de compatibilité, de duplication des efforts et de manque de coordination. Ce qui peut créer de la confusion et des difficultés pour les utilisateurs.

C’est pourquoi il est important de centraliser la digitalisation des services de l’État. Cela permet de mettre en place une stratégie globale et cohérente pour la transformation digitale de l’administration, en veillant à ce que les différents services travaillent ensemble de manière harmonieuse et en utilisant des standards et des technologies communs. En centralisant la digitalisation, il est possible de définir des normes et des protocoles communs qui peuvent être utilisés par tous les services de l’État.

La centralisation peut aider à éviter la duplication des efforts et à utiliser de manière plus efficace les ressources disponibles. Si chaque service de l’État développe ses propres systèmes et applications, il y a un risque de duplication de travail et de gaspillage de ressources. En centralisant la digitalisation, il est possible de mettre en place des structures et des processus communs pour gérer et développer les technologies utilisées, ce qui peut conduire à des économies de temps et d’argent.

La centralisation de la digitalisation des services de l’État permet également de faciliter la mise en place de programmes de formation et de sensibilisation pour les fonctionnaires et les citoyens, afin de les aider à utiliser de manière efficace les nouvelles technologies et les nouveaux services numériques.

Un exemple avec le cas guinéen :

Le ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation a lancé un programme de recensement biométrique de toute la population guinéenne, en parallèle le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’innovation a lancé de son côté le recensement biométrique de tous les étudiants du pays. Les deux initiatives sont à saluer, mais avec une direction interministérielle chargée du numérique, le travail ne serait effectué qu’une seule fois.

Le MATD aurait fourni via des API (Application Programming Interface) la liste des étudiants recensés au ministère de l’Enseignement. Et imaginons que le ministère de la Fonction publique veuille connaître l’ensemble des fonctionnaires de l’État, elle aura juste à demander au MATD de filtrer dans la liste de la population, les personnes qui sont fonctionnaires et de lui fournir les informations.

Enfin, la centralisation de la digitalisation des services de l’État peut également favoriser la mise en place de mécanismes de contrôle et de surveillance pour assurer la sécurité et la confidentialité des données, ainsi que pour garantir la conformité aux réglementations et aux lois en vigueur. Si chaque service de l’État gère ses propres systèmes de gestion des données, il peut y avoir des risques de fuites ou de violations de la vie privée.

En somme, la centralisation de la digitalisation des services de l’État est cruciale pour garantir une transformation digitale réussie et efficace de l’administration, en veillant à ce que les différents services travaillent de manière coordonnée et en utilisant des technologies et des standards communs.

Cela peut également permettre de faciliter l’adoption de ces nouvelles technologies par les fonctionnaires et les citoyens, tout en assurant la sécurité et la confidentialité des données. La centralisation de la digitalisation des services de l’État peut apporter de nombreux avantages, tels que l’uniformité, l’efficacité et la sécurité. Il est important de mettre en place des structures et des processus solides pour gérer cette centralisation afin de maximiser ses avantages et de garantir que les services de l’État soient offerts de manière efficiente et transparente.

La mise en place d’une direction interministérielle chargée de la transformation digitale dans notre pays est plus qu’une nécessité si nous voulons réussir notre transformation numérique.

Abdoulaye Diallo

Ingénieur informaticien & Auto-entrepreneur

abdoulaye@suduinnov.com

+336 51 87 76 95

Articles Similaires

Corruption : les efforts du CNRD n’impactent pas le classement de la Guinée

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : Mory Nabé écope de 10 ans pour avoir mortellement battu sa femme, suite à une crise de jalousie

LEDJELY.COM

Emergence Mag Awards : liste des entreprises présélectionnées dans les catégories « Meilleure Banque commerciale de l’année » et « Femme Entrepreneure de l’année »

LEDJELY.COM

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM
Chargement....