Ledjely.com
Accueil » AGRICULTURE : Nagnalen Barry s’engage à faire de la Guinée, « une puissance agricole émergente en 2025 »
ActualitésAgricultureBudgetGuinée

AGRICULTURE : Nagnalen Barry s’engage à faire de la Guinée, « une puissance agricole émergente en 2025 »

L’objectif des autorités guinéennes est de faire du pays une puissance agricole émergente, dans deux ans. C’est cela l’objectif qui sous-tend la vision du développement agricole du pays. Et le ministre Mamoudou Nagnalen Barry à le traduire en réalité. C’est du moins ce qu’il a dit récemment devant le CNT, à l’occasion de son passage pour présenter la politique sectorielle de son département et défendre son budget devant les conseillers nationaux.  

Selon le ministre, l’ambition de faire de la Guinée une puissance agricole émergente à l’horizon 2025, repose sur la grande diversité du climat et des écosystèmes du pays, de son potentiel agricole avec 13,7 millions d’hectares. Ceci étant, Mamoudou Nagnalen admet que le secteur agricole guinéen a été fortement fragilisé par les crises successives que sont : la maladie à virus Ebola, la pandémie à la COVID-19 et plus récemment le conflit russo-ukrainien.

En ce concerne les répercussions de la crise de Covid-19, le ministre a indiqué que les conséquences de la pandémie se traduisent par une perte importante de revenus chez les producteurs et une augmentation de l’ordre de plus de 30% des prix de ces produits pour les consommateurs urbains. Par ailleurs, souligne-t-il, les données du Cadre Harmonisé (CH) de mars 2022 sur la sécurité alimentaire ont indiqué que pour l’ensemble du territoire national, 3 549 277 personnes (soit 31,8%) étaient sous pression, 982 982 personnes (soit 8,8%) en situation de crise et 9 197 personnes (0,1%) en phase urgence.

S’agissant de la crise russo-ukrainienne, selon Nagnalen Barry, elle a entrainé l’augmentation des prix des engrais. Une hausse qui devrait, elle aussi, fragiliser les petits exploitants en milieu rural et leurs familles, réduire leurs revenus et les exposer à un risque d’insécurité alimentaire.

En réponse à tous ces risques, le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a entrepris de poursuivre les efforts du gouvernement pour dynamiser et favoriser l’accroissement de la productivité du secteur agricole au cours de l’année 2023. Concrètement, cela devrait se traduire par :

  • L’amélioration de l’ordre de 10% la production agricole en riz et maïs et garantir de bons rendements agropastoraux notamment pour les petits exploitants,
  • La promotion de l’Entreprenariat des jeunes et des femmes dans l’Agriculture et dans l’élevage en facilitant l’accès au financement à 1000 entités,
  • La modernisation et l’innovation dans le secteur agricole et d’élevage à travers l’utilisation rationnelle des technologies digitales.

Il en résulte que le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage se trouve dans l’impératif d’augmenter son budget 2023 et plaide auprès de l’Etat pour son appui constant et conséquent dans le cadre de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la Guinée.

Pour bien mener ses activités pour l’année 2023, les besoins budgétaires s’élèvent à 803 milliards 498 millions 438 000 GNF ce qui représente une augmentation de 22,52% par rapport à l’année 2022.

Pour Nagnalen Barry, cette augmentation est véritablement nécessaire au regard des défis à relever dans le sous-secteur agropastoral à savoir : faible productivité végétale et animale, faiblesse des aménagements hydroagricoles, enclavement des zones de production, importantes pertes post-récoltes, insuffisance d’équipements de conditionnement et de transformation des produits agricoles, faible accès aux crédits agricoles et d’élevage adaptés, faible mécanisation des opérations agropastorales, sous-équipement des services centraux et déconcentrés du Ministère, insuffisance de personnel qualifié, etc.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

APPEL D’OFFRES : la SONAP recherche des fournisseurs pour l’acquisition de 4 véhicules

LEDJELY.COM

JUSTICE : le TPI de Mafanco dresse le bilan 2022

LEDJELY.COM

STADE DE NONGO : l’Etat n’exclut pas la résiliation de la convention avec Antonio Souaré

LEDJELY.COM

Hadj 2023 : 10 000 places accordées à la Guinée

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : un accident fait deux morts dans le district de Frakoun

LEDJELY.COM

TELECOMS : Ousmane Gaoual préside la c𝗼𝗻𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲𝘀 p𝗼𝘀𝘁𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗘́𝘁𝗮𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗳𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗱𝗲 𝗹’o𝘂𝗲𝘀𝘁

LEDJELY.COM
Chargement....