Ledjely.com
Accueil » Coyah : une femme mariée tue son copain dans un motel
A la uneActualitésFaits-diversGuinéeSociété

Coyah : une femme mariée tue son copain dans un motel

L’information enflamme la toile depuis 48 heures. Elle a trait à ce fait divers enregistré dans les locaux du ‘’Mon Kakoulima’’, motel situé à Dembayah, dans la préfecture de Coyah. Le mercredi dernier, une femme en brouille avec son époux, y arrive avec son petit ami. Les deux tourtereaux se retrouvent dans une des chambres du motel. Mais au bout de quelques minutes seulement, des cris écalent de l’intérieur du minuscule studio. Le gérant du motel accourt et trouve le monsieur étalé par terre, sans vie. La femme, tachée de sang, est hébétée elle.

C’est Eric Bamba, gérant du motel, sollicité par les médias locaux qui a raconté les faits. A l’en croire, le couple est arrivé le mercredi dernier dans les environs de 16 heures. Et manifestement, aucune tension ne se dégageait de leur relation. « Ils ont commencé d’abord par la consommation avec 3 boites dont une Vimto et deux ‘’33 Export’’. C’est la femme qui a pris les deux bières », explique le gérant. Après cette consommation, c’est le monsieur qui est venu à la réception pour solliciter une chambre. Suite à quoi, ils sont installés quelque part à l’intérieur du motel. Seulement, au bout de 15 minutes, un bruit éclate de l’intérieur de la chambre. « Directement, je suis sorti et j’ai constaté que la porte est ouverte et tous les deux étaient ensanglantés », raconte le gérant.

En proie à la panique, Eric compose le numéro du propriétaire pour l’informer du drame. Ce dont profite la dame pour escalader le mur et s’enfuir dans la brousse. On se met tout de suite à sa recherche. « J’ai rencontré alors un motard qui m’a dit avoir aperçu une fille nue, qui saignait, s’en aller par la brousse ». Le chef secteur est lui-même mis à contribution. A son tour, il fait appel aux jeunes du quartier. « Et c’est ainsi qu’on l’a retrouvée au pied de la montagne ».

Ramenée et mise à la disposition de la gendarmerie de Coyah, elle se refuse à fournir la moindre explication pour le moment. Mariée et mère de trois enfants, elle « est, depuis quelques jours, en désaccord avec son mari qui l’a chassée de la maison ». S’il faut attendre l’issue des enquêtes pour être davantage situé, des témoignages disent déjà qu’elle dissimulait un petit canif dans son sac. Aurait-elle alors tendu un guet-apens à celui qui se croyait être l’objet de son amour ? C’est une des questions auxquelles l’enquête devrait aider à trouver la réponse

Fodé Soumah

Articles Similaires

Tribune : Crise de moralité, cancer de la Guinée 

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : la Défense critique le schéma de la « confrontation »

LEDJELY.COM

Naby Keïta : la sanction tombe !

LEDJELY.COM

Humanitaire : Unicef accompagne un concert de Sékouba Bambino dédié aux indigents

LEDJELY.COM

Enseignement pré-universitaire : le ministère dévoile le calendrier des examens de fin d’année

LEDJELY.COM

Kankan : plus de cent téléphones portables saisis à la prison civile

LEDJELY.COM
Chargement....