Ledjely.com
Accueil » Fatoumata, au service de la santé des enfants de sa communauté
ActualitésPublireportage

Fatoumata, au service de la santé des enfants de sa communauté

L’UNICEF, grâce au soutien du Gouvernement japonais, implique des mobilisateurs sociaux pour sensibiliser à la vaccination contre la COVID-19.

Le 12 mars 2020, la Guinée a enregistré son premier cas de la COVID-19. L’UNICEF, en coordination avec le Gouvernement guinéen et grâce au soutien du Gouvernement japonais, continue de lutter contre cette maladie en impliquant les mobilisateurs sociaux. À Conakry et Nzérékoré, les mobilisateurs sociaux jouent un rôle important dans la Surveillance à Base Communautaire, ils rendent visite aux familles pour sensibiliser aux maladies à potentiel épidémiques, dont la COVID-19, la détection des cas et le rapportage de ceux-ci en étroite collaboration avec les agents de santé.

Fatoumata est la maman comblée du petit Fode âgé de 3 ans et de la petite Fatoumata âgé d’un 1 an. Elle est mobilisatrice sociale depuis 3 ans, rattachée à l’aire de santé de Tombolia dans la commune de Matoto à Conakry. Fatoumata a été approchée par le personnel du centre de santé alors qu’elle était enceinte de son premier enfant, car elle a fait une forte impression sur l’équipe. Non seulement Fatoumata est venue à tous ses rendez-vous de suivi prénatal et ceux à la suite de la naissance de son enfant, mais elle a aussi su respecter scrupuleusement le calendrier vaccinal de son nouveau-né. Dans la salle d’attente, elle n’a jamais manqué de donner des orientations et des conseils aux femmes enceintes ou aux mamans allaitantes. Le chef du centre a vu en elle un atout pour relayer les messages de santé clé aux enfants et femmes du quartier et lui a donc demandé de devenir mobilisatrice sociale.

@UNICEF Guinea/Seck
Fatoumata, explique à cette maman l’importance de suivre le calendrier vaccinal de son enfant. Centre de santé de Tombolia, Conakry Guinée

« J’ai accepté avec joie d’être mobilisatrice sociale, c’est quelque chose que je fais naturellement. Je connais toutes les femmes du quartier. Lorsque j’ai réalisé que de nombreux enfants ne bénéficiaient pas des vaccins nécessaires pour prévenir les maladies telles que la polio ou la rougeole alors qu’ils sont disponibles dans le centre de santé, j’ai su que je devais contribuer à faire changer les choses, c’était ma mission, » confie Fatoumata.

Lors de la pandémie de la COVID-19 et l’arrivée des vaccins au centre de santé, Fatoumata, infatigable, a parcouru de nombreux kilomètres pour atteindre les concessions les plus éloignées pour sensibiliser les familles à la vaccination. « Pour convaincre les communautés, je sors toujours ma propre carte de vaccination et je leur parle de mon expérience. Comme je connais tout le monde et qu’il y a de la confiance entre nous, beaucoup se montrent ouverts et vont au centre pour se faire vacciner ». Souriante, Fatoumata reconnaît néanmoins plusieurs difficultés dans l’accomplissement de son travail : « Je suis une maman de 2 enfants en bas âge donc j’ai déjà beaucoup de travail avec eux. De plus, l’aire de santé est très vaste, donc je fais parfois de longs déplacements à pied et pour faire le suivi, il faut forcément revenir plus d’une fois voir les mêmes personnes ».

@UNICEF Guinea/Seck
Fatoumata, mobilisatrice sociale, son petit garçon Fode âgé de 3 ans et sa petite fille Fatoumata âgé d’un 1 an. Commune de Matoto à Conakry, Guinée.

L’UNICEF, en coordination avec le Gouvernement guinéen et grâce au soutien du Gouvernement Japonais à travers le projet « Mise en place d’une réponse multisectorielle rapide, efficace et durable face au COVID-19 et aux épidémies potentielles dans les régions de Nzérékoré et Conakry » continue de lutter contre la COVID-19 en Guinée. Dans la commune de Matoto, 19 260 personnes ont été vaccinées contre la COVID-19, soit près de 34 % de la population vaccinées à Conakry pour la période d’octobre à décembre 2022 grâce à l’engagement de Fatoumata et des autres mobilisateurs sociaux.

 

Sifa Kaite

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....