Ledjely.com
Accueil » Kankan : Swedd Guinée prépare les membres du Comité local de gestion des plaintes à une meilleure orientation de celles relatives auw VBG
ActualitésPublireportage

Kankan : Swedd Guinée prépare les membres du Comité local de gestion des plaintes à une meilleure orientation de celles relatives auw VBG

Dans le cadre de la poursuite de ses activités, le projet régional d’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEED Guinée) organise depuis quelques semaines une série d’ateliers régionaux dans ses zones d’intervention. La région administrative de Kankan a constitué la première étape de cette série de renforcement des capacités des acteurs concernés. C’est ainsi que du 22 au 24 août, la gestion des plaintes basées sur le genre était au centre des débats dans la salle de conférence du centre d’autonomisation des filles et femmes de Kankan.

Venus des cinq préfectures de la région de Kankan, les trente participants sont désormais outillés pour mieux gérer les plaintes dans leurs services respectifs. Ils serviront également de courroie de transmission des messages de sensibilisation pour éviter les pratiques de violences basées sur le genre dans leurs villes. Yalikhan Camara, responsable sauvegarde sociale explique : « Nous sommes là pour la mise en place des comités de gestion des plaintes du projet SWEDD. Nous procéderons également à leur renforcement de capacités afin qu’ils soient aptes et intégrer la vision de gestion SWEDD des violences basées sur le genre dans leurs activités. Pour nous, ils seront des porteurs de messages auprès de leurs communautés respectives afin que ces pratiques soient bannies ». 

Poursuivant, notre interlocutrice dit être satisfaite des constats faits sur place : « Ce que j’ai vu pendant ces trois jours de formation est déjà rassurant. Des participants ont accordé beaucoup d’importance à cette session et cela a été particulièrement constaté pendant les travaux. On peut déjà se frotter les mains », se félicite Yalikhan Camara.

Du côté des participants, ils se disent satisfaits des notions apprises. Déjà, ils promettent de démultiplier celles-ci auprès des citoyens. Mafila Cissé est la chargée des questions d’enfance par intérim de Kouroussa : « Il y a une forte synergie entre les différents acteurs qui luttent contre les violences. Des femmes et filles sont aussi informées des méfaits. Nous allons donc intégrer la notion de gestion des plaintes que le projet SWEDD vient de mettre à notre disposition. Cela va positivement impacter nos activités ». Lancei Bérété de la commune urbaine de Siguiri d’ajouter : « Quand on recevait des plaintes autour des VBG, on ne savait pas où les orienter. C’est pourquoi, on privilégiait beaucoup les négociations. Généralement, celles-ci ne marchaient pas et les conséquences étaient grandes. Dorénavant, on va intégrer ces notions dans notre travail ».

A noter la même formation a débuté hier 28 août dans la région de Faranah avant l’étape de Labé.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

Youssouf Konaté, sage de Kankan : « S’il y a entente entre Peuls et Malinkés, … »

LEDJELY.COM

Lambanyi : le 4ème étage d’un immeuble parti en fumée

LEDJELY.COM

BEPC : des surveillants et candidats éliminés

LEDJELY.COM

Mois de l’enfant : Le Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables et ses partenaires lancent les plaidoyers communautaires sur le droit des enfants à l’éducation

LEDJELY.COM

Guinée : les autorités atrophient le paysage médiatique, RSF appelle la CEDEAO à réagir

LEDJELY.COM

Sénégal : face au débat ouvert sur la dette fiscale des médias, RSF appelle à la réforme des aides publiques

LEDJELY.COM
Chargement....