Ledjely.com

Accueil » LABÉ : Dr N’Famara Bangoura explique comment les détenus atteints du Covid-19 sont pris en charge au CTEPI
A la une Actualités Coronavirus Moyenne-Guinée Santé

LABÉ : Dr N’Famara Bangoura explique comment les détenus atteints du Covid-19 sont pris en charge au CTEPI

Labé est l’une des régions qui ont connu plusieurs cas positifs au nouveau coronavirus depuis son apparition en Guinée. C’est le 12 mars 2020 que le premier cas de Covid-19 a été détecté dans le pays. Depuis, les autorités sanitaires sont à pied œuvre pour limiter sa propagation.

En milieu carcéral, de nombreux cas positifs ont été découverts parmi les détenus de la prison centrale de Labé, à environs 400 kilomètres au nord-est de la capitale guinéenne. « Au départ, on envoyait les cas [positifs] à Conakry. Le CTEPI n’était pas ouvert en ce moment à Labé ici. C’est le 27 juillet 2020 que nous avons commencé les activités au CTEPI de Labé. Actuellement, même les cas les plus compliqués, on les gère ici car nous avons suffisamment les moyens de le faire », explique Dr N’Famara Bangoura, coordinateur du CTEPI de Labé.

La surpopulation dans les cellules est l’une des causes avancées dans la multiplication du nombre de cas confirmés au Covid-19 au sein de la prison de Labé. « Dans le milieu carcéral à Labé, au départ, il y a eu 29 cas positifs qui ont tous été transportés à Conakry. On les envoyait deux-deux, trois-trois, six-six (…) Tout dernièrement, il y a eu un prisonnier qui est tombé malade, on l’a envoyé au CTEPI pour le tester. Il s’est avéré positif. C’est ainsi qu’on a décidé de tester tous ceux qui étaient dans le même cadre. Finalement, on a trouvé un total de 24 cas positifs. A ce jour, on a cumulé 43 cas positifs au Covid-19 en milieu carcéral à Labé », ajoute-t-il.

La prise en charge des prisonniers malades du Covid-19 nécessite une attention particulière, selon Dr. Bangoura. Compte tenu de leur statut, médecins et autorités définissent appliquent des stratégies particulières afin de faire face à la crise en milieu carcéral. « Il y a un médecin qui est affecté au niveau de la prison, il y a aussi une infirmière qui gère les cas. Au départ, on a eu des difficultés dans la gestion des cas au niveau de la prison. Parce qu’on ne peut pas les envoyer au CTEPI ici, puisqu’on n’a pas de garde », a confié le coordinateur du CTEPI de Labé.

Aliou Diallo

Articles Similaires

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM

Libre, Tibou Kamara est en route pour son domicile

LEDJELY.COM

APRES-ALPHA CONDE : Sékou Koundouno n’en a pas fini avec les promoteurs du 3ème mandat

LEDJELY.COM

Bientôt le Learning passport, une plateforme d’enseignement à distance pour l’éducation guinéenne

LEDJELY.COM

Des questions que ne devraient pas omettre les acteurs de la transition

LEDJELY.COM

CONAKRY : L’arrestation de l’ancien ministre Tibou Kamara confirmée

Ledjely.com
Chargement....