Ledjely.com
Accueil » Voici ce qui fera échouer Fodé Bangoura, selon Mamadou Sylla
A la une Actualités Guinée Politique

Voici ce qui fera échouer Fodé Bangoura, selon Mamadou Sylla

Fodé Bangoura, secrétaire général du Parti de l’unité et du progrès (PUP) de l’ancien président, le général Lansana Conté, et membre du cabinet du chef de file de l’opposition à l’Assemblée nationale, a été nommé ce vendredi 21 mai 2021 par le chef de l’État guinéen, président du Cadre de dialogue permanent. Réagissant à cette nomination, Mamadou Sylla s’est félicité de cette décision du président Alpha Condé.

Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi à son siège, à Dixinn, le leader de l’Union démocratique de Guinée (UDG) a estimé que la nomination de Fodé Bangoura comme président du Cadre de dialogue permanent est un bon début pour l’instauration d’un dialogue en Guinée tant réclamé depuis la tenue de la dernière présidentielle, marquée par d’importantes violences. « Si aujourd’hui quelque chose commence à bouger, la première des choses qu’on doit faire, c’est de remercier le chef de l’État. Parce qu’on a toujours demandé le cadre de dialogue depuis le 27 janvier passé. Même si ça a trop tardé à venir mais il n’est jamais tard de faire du bien. S’il a commencé à bouger en le nommant secrétaire permanent du dialogue, on le félicite pour ça », a déclaré le chef de file de l’opposition à l’Assemblée nationale.

Poursuivant, il a toutefois émis des doutes quant à la réussite de la mission confiée à l’ancien secrétaire général de la présidence de la République. Pour lui, rien ne sera concret si Fodé Bangoura n’a pas à sa disposition les moyens financiers nécessaires. « S’ils n’ont pas leur budget, ils vont avoir le même problème que moi. Heureusement que moi j’ai le minimum, je gère. J’ai géré jusqu’à aujourd’hui, on est au treizième mois aujourd’hui. Celui qui est nommé, je sais que c’est un ancien fonctionnaire à la retraite. Est-ce qu’il va avoir les moyens comme moi pour s’occuper du dialogue là et de son cabinet. Est-ce que c’est possible ? Donc ça veut dire que ça sera mort-né. S’il n’a pas d’argent, il n’a pas des moyens pour s’offrir des bureaux, il n’est pas appuyé, il ne peut rien faire », a prédit Mamadou Sylla.

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

La date de l’ouverture du procès des massacres du 28 septembre « sera connue le 6 septembre prochain »

LEDJELY.COM

CHAN 2023 : voici la liste du Syli local pour les éliminatoires du second tour

LEDJELY.COM

FNDC et Cie : quand le souci de l’intérêt collectif semble conduire les actes de quelques-uns

LEDJELY.COM

« Nous avons l’impression que les agents qui agissent sur le terrain avaient cette liberté d’utiliser les armes à feu », déplore Alseny Sall de l’OGDH

LEDJELY.COM

URGENT : Me Ismaël Konaté présente ses excuses au barreau de Guinée

LEDJELY.COM

MINES : Yakhouba Kourouma donne les contours du prix de référence pour la vente de la bauxite en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....