Ledjely.com
Accueil » PROTECTION CIVILE : sous-équipé, le service incendie et secours de Ratoma peine à jouer son rôle
A la une Actualités Guinée Société

PROTECTION CIVILE : sous-équipé, le service incendie et secours de Ratoma peine à jouer son rôle

Le Service Incendie et Secours de Ratoma a organisé jeudi 03 juin une journée porte ouverte. L’initiative visait à exposer les difficultés auxquelles les services de la protection civile font face et apporter des précisions  autour de ses capacités opérationnelles.

A travers cette journée, le service Incendie et Secours de la commune de Ratoma entendait se rapprocher davantage de la population. C’est pourquoi, le lieutenant-colonel Mohamed Camara a donné des larges informations sur son service. Il a notamment abordé la question relative aux retards accusés dans les interventions sur le terrain. Abordant la question sous une dimension plus globale, il a admis que la gestion des incendies à Conakry  est de plus en plus difficile pour son service, faute de moyens logistiques. A cela s’ajoutent d’autres facteurs comme les embouteillages ou l’urbanisation « sauvage ». « Dans la commune de Ratoma, il n’y qu’une seule caserne de sapeurs-pompiers. C’est ce que les gens ne comprennent pas. Les sapeurs-pompiers ne viennent jamais en retard, ce sont les embouteillages ou le manque de renseignement.  », explique-t-il

Le lieutenant-colonel a également évoqué des insuffisances avec lesquelles son service compose, en termes de matériels lors des interventions sur le terrain.  « Nos camions ont une capacité de 2.500 litres et toute la commune de Ratoma n’a qu’un seul camion. On est obligé des fois d’appeler la Topaz, pas parce que nous sommes incapables, mais c’est dû à un manque d’équipements. Ils (Topaz) ont un camion ravitailleur qui a une capacité de plus de 30.000 litres », a-t-il ajouté

La création du Service Incendie et Secours de Ratoma remonte au 6 mai 2003 par le fruit de la coopération entre la Guinée et la France. Il est composé d’un effectif total de 116 agents et équipé de plusieurs matériels de sauvetage dont un camion d’intervention UNIMOG Opérationnel. Mais même si la devise de son personnel est « sauver ou périr », le service lui-même ne dispose pas de d’équipements modernes pour permettre de faire le travail. « On a transformé un camion de transport de troupes pour mettre une cuve de 1.500 litres dedans adapté par une moto pompe au moins pour pouvoir soulager la population. Sinon, il ne s’agit pas d’un camion incendie qui est dans les normes mais comme on ne peut pas rester sans travailler, on est obligé vraiment de se débrouiller avec ça pour le moment ».

Sans budget, le service que dirige le lieutenant-colonel Mohamed Camara n’est pas non plus approvisionné en eau et en électricité. « On n’a pas une canalisation ici, et même le forage, c’est quand il y a le courant, l’eau ne monte pas. L’électricité aussi, c’est parce qu’ici, on est alimenté par les panneaux solaires. Il n’y pas d’électricité ici ».

Par contre, Ibrahima Kalil Soumah, commissaire divisionnaire de police se dit pour sa part très satisfait du peu de matériels mis à la disposition des sapeurs-pompiers. Le Directeur général adjoint de la protection civile reconnait tout de même que le besoin en équipements n’est pas totalement satisfait « Aujourd’hui, le ministère de la Sécurité et la Protection civile ravitaille suffisamment du carburant. Je défie quiconque qui dit le contraire. Pour l’eau, c’est vrai que nous avons une capacité insuffisante. Ça c’est une réalité. Avec ces camions d’incendies qui ne font que 2500 litres, ça ne peut circonscrire toute la zone mais si nous arrivons à avoir un camion 40.000 litres, nous pourrons faire du miracle », conclut-il

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

« Je n’ai pas accepté l’achat de conscience », assure Ibrahima Aminata Diallo, président sortant de la PJDD

LEDJELY.COM

SENEGAL : le président Macky Sall est-il en campagne électorale avant l’heure ?

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : l’école primaire du district de Kato manque d’infrastructures

LEDJELY.COM

EMBOUTEILLAGES A KAGBELEIN : calvaire des usagers, un bonheur pour les taxi-motos !

LEDJELY.COM

La préfecture de Coyah adopte son budget prévisionnel de l’année 2021

LEDJELY.COM

SPPG : Sékou Jamal Pendessa et son équipe prennent fonctions

LEDJELY.COM
Chargement....