Ledjely.com

Accueil » « Le chien aboie, la caravane passe », la réplique de Koundouno au mandat d’arrêt
Actualités Guinée Politique Tribune

« Le chien aboie, la caravane passe », la réplique de Koundouno au mandat d’arrêt

Ce n’est non pas par une interview ou par le biais du communiqué de son avocat que Sekou Koundouno réagit au mandat d’arrêt international décerné contre lui par la justice guinéenne. C’est par le biais d’une tribune, son arme favorite depuis qu’il est hors du pays, qu’il y réagit. Et en substance, il dit n’être nullement étonné par le fait que la justice guinéenne ait pu émettre un tel mandat. Car, dit-il: « une justice aux ordres n’est pas faite pour rendre des décisions de justice mais pour rendre service au pouvoir, pour réduire les citoyens au silence ». Pour autant, il se dit serein et disposer à continuer à « lutter contre le troisième mandat illégal du dictateur Alpha Condé, de dénoncer et combattre sous toutes ses formes la mauvaise gouvernance, la violation des droits de l’homme et l’assassinat de la démocratie« . En somme, conclut l’opposant: « Le chien aboie, la caravane passe ». 

Au sein du Tribunal de Première Instance de Dixinn, il existe un duo malfaisant qui a juré de mettre la justice au service de la dictature. Il s’agit de Monsieur Ousmane Coumbassa, greffier recyclé devenu magistrat par accident. C’est l’homme à tout faire d’un certain Sidy Souleymane N’Diaye, membre de la branche judiciaire du système du despote Alpha Condé et deuxième élément du duo. Aucun acte posé par ces deux  » magistrats » ne doit étonner.

En dépit de la gravité des faits qui me sont reprochés, j’aurais comparu avec courage et dignité devant la justice pour affronter mes accusateurs et démontrer la légèreté de ce dossier. Mais comment faire confiance en un système judiciaire où un procureur de la République reçoit du président de la République un véhicule flambant neuf en guise de cadeau pour service rendu, où un ancien procureur de la République était le frère aîné d’un membre du parti au pouvoir et où un troisième procureur de la République dîne tous les soirs avec des pontes du régime dans un restaurant situé non loin d’une morgue où le wisky et le vin coulent à flot ?.

La justice doit être rassurante quant à son indépendance, son impartialité et sa neutralité. Mais une justice aux ordres n’est pas faite pour rendre des décisions de justice mais pour rendre service au pouvoir, pour réduire les citoyens au silence. Oumar Sylla dit Foniké Menguè, Abdoulaye Bah, Étienne Soropogui et autres en savent quelque chose.

Je reste serein, imperturbable et je continuerai à exercer mes droits en tant que citoyen notamment celui de lutter contre le troisième mandat illégal du dictateur Alpha Condé, de dénoncer et combattre sous toutes ses formes la mauvaise gouvernance, la violation des droits de l’homme et l’assassinat de la démocratie.

Le chien aboie, la caravane passe.

Ledjely.com

Articles Similaires

StarTimes diffuse en exclusivité la série indienne « La Veuve blanche »

LEDJELY.COM

Un corps sans vie découvert à Dixinn-Landréah

LEDJELY.COM

ENTA : deux trains entrent en collision, un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Arrestation de Tibou Kamara : le CNRD brise le silence

Ledjely.com

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM
Chargement....