Ledjely.com

Accueil » KANKAN : le corps sans vie d’un bébé de 5 mois retrouvé dans les toilettes d’une famille
A la une Actualités Basse-Guinée Société

KANKAN : le corps sans vie d’un bébé de 5 mois retrouvé dans les toilettes d’une famille

Cette découverte macabre a eu lieu dans  la commune rurale de Karifamoriah, située à six (6) kilomètres de la préfecture de Kankan.  Le corps sans vie d’un bébé de cinq mois a été découvert dans les toilettes de sa famille  ce mercredi 22 Septembre 2021.

La famille de  Aïcha Condé, âgée d’environs 5 mois, l’avait perdu de vue depuis hier. C’est pendant les recherches qu’elle a été retrouvée morte dans les toilettes de la famille ce matin. Interrogé, un voisin de la famille explique : «  c’est dans la matinée d’hier que la mère de la victime du nom de Djene Kaba qui a pratiquement 15 ans a laissé sa fille en train de train de dormir dans une pièce de la maison avant d’aller se coucher dans une autre chambre. Quand elle s’est réveillée, elle s’est dirigée dans la chambre où dormait l’enfant sans y trouver cette dernière. Depuis hier 11 heure, on recherche le bébé, ce n’est qu’aujourd’hui qu’on l’a retrouvé dans le WC de sa propre famille déjà décédée en présence des autorités locales et du commissaire de Karifamoriah. On ne sait pas pour l’instant qui a posé cet acte mais la mère de l’enfant  est actuellement au commissariat central de Kankan pour des fins d’enquêtes ».

Joint au téléphone, le vice maire de la localité promet de s’investir pour mettre un terme à des tels actes dans sa juridiction : « C’est le troisième enfant en l’espace de quelque temps qui est retrouvé mort dans des conditions très atroces. Nous mettrons nos efforts pour savoir exactement qui fait ça et pour quel objectif », martèle Touré Karamo.

Au commissariat central de Kankan où nous nous sommes rendus, c’est silence radio pour l’instant. Une enquête serait déjà ouverte et une fois au tribunal, une large communication sera faite, a promis un responsable dudit service.

Jusqu’au moment où nous quittions les lieux, aux environs de 15 heures, la victime n’avait pas été enterrée.

Michel Yaradouno kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

EMBALO : « Je n’ai jamais vu le président Sassou triste comme le jour du coup d’Etat en Guinée »

LEDJELY.COM

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM

TRANSITION EN GUINEE : quelles perspectives pour la Justice ? (1ère partie)

LEDJELY.COM

Journée de la canne blanche : Les aveugles et malvoyants interpellent les usagers de la route  

Ledjely.com
Chargement....