Ledjely.com
Accueil » Michel Lamah, un de ceux qui ont arrêté Alpha Condé, évacué dans la Forêt sacrée
A la une Actualités Guinée Société

Michel Lamah, un de ceux qui ont arrêté Alpha Condé, évacué dans la Forêt sacrée

Son histoire alimente la toile depuis le week-end dernier, avec dans certains cas, une dose suffisante de passion et des interprétations en tous genres. Michel Lamah, l’élément des Forces spéciales, bardé d’amulettes, que l’on a vu – sur les photos – conduire le véhicule dans lequel le président Alpha Condé a été évacué du palais de la présidence, le 5 septembre, est bien souffrant. Ceci étant, son cas ne serait pas aussi désespéré que le laissaient croire certaines rumeurs distillées sur les réseaux sociaux. Mais il a été récemment évacué sous une bonne escorte à N’zérékoré, puis direction la Forêt sacrée.

C’est dans la soirée du 21 septembre 2021 qu’il a été aperçu à N’zérékoré, précisément au domicile de ses parents, situé au quartier Mohomou, secteur Scierie. Un camarade d’enfance qui a gardé l’anonymat, explique à la rédaction du Djely comment il a trouvé ce dernier. « Michel est arrivé mardi soir à N’zérékoré. A son arrivée, moi je suis venu le saluer et il m’a reconnu. Vraiment, je n’ai pas trouvé qu’il était fou, comme certains le prétendent. D’ailleurs, j’ai fait exprès de parler avec lui de notre enfance. Il se souvenait très bien de ces choses », assure notre interlocuteur que nous avons joint sur place.

A en croire des voisins de ses parents, ce sont deux pickups militaires qui l’ont escorté le mardi 21 septembre de Conakry à N’zérékoré. « Quand ils sont arrivés, au moment où ses camarades ont voulu se retourner, il n’a pas voulu rester. Il disait : ‘’vous n’allez pas me laisser ici, le colonel Doumbouya a besoin de moi’’. Cette nuit-là, ceux-ci ont fait appel au camp de N’zérékoré pour que des militaires d’ici viennent prendre la relève. Et hier matin, il a été habillé en forêt sacrée et ils sont partis pour un village avec ses parents », rapporte un voisin à la famille.

Sur l’endroit précis où l’un des tombeurs d’Alpha Condé a été conduit, personne ne veut communiquer dessus. « En de pareilles circonstances, on ne doit pas donner le lieu où on l’a envoyé », explique un connaisseur.

La rédaction

Articles Similaires

TRANSITION : le CPP poursuit son agenda comme si de rien n’était

LEDJELY.COM

DECRET : plusieurs cadres limogés pour des faits présumés de corruption

LEDJELY.COM

AFRIQUE DE L’OUEST : à qui le tour ?

LEDJELY.COM

COMPOSITION DU CNT : « Le RPG se retrouve avec 3 ou 4 représentants », s’insurge Bogola Haba

LEDJELY.COM

A Kankan, un candidat recalé dénonce des magouilles dans la composition du CNT

LEDJELY.COM

URGENT : l’armée annonce avoir pris le pouvoir (déclaration)

LEDJELY.COM
Chargement....