Ledjely.com
Accueil » KANKAN : une fille de seize ans violée au quartier Météo
Actualités Guinée Haute-Guinée Société

KANKAN : une fille de seize ans violée au quartier Météo

Le viol dont il est ici question est illustratif du fait que le défi se rapportant au phénomène des violences faites aux femmes est loin d’être relevé. D’autant que c’est la nuit d’hier, journée justement dédiée à la lutte contre le fléau, à ce vendredi 26 novembre 2021, qu’une fille de seize ans a été violée par un inconnu au quartier Météo, dans la commune urbaine Kankan. La victime, couturière de profession, était allée chercher de l’eau pour sa maman, quand son bourreau s’est jeté sur elle.

« C’est mon jeune frère qui a apporté de l’eau à ma mère, mais vu que l’eau en question était impropre, elle lui a demandé d’aller lui chercher de l’eau, cette fois, propre. Il a répondu qu’il n’avait plus d’eau dans la jarre. J’ai alors pris le bidon pour aller chercher de l’eau à la pompe. Arrivée, j’ai déposé le bidon sous la pompe et d’un seul coup, un jeune que je ne connais pas et que je n’ai pas vu arriver, est sorti derrière moi et m’a serré le coud. Me tenant de manière à m’empêcher de crier, il m’a trainée dans un garage et m’a violée dans un coin isolé« , explique celle que nous appelons DC. Selon elle, l’acte aussitôt terminé, le violeur s’est enfui. Examinant la fille, un médecin de l’hôpital régional de Kankan a confirmé l’acte sexuel.

N’en revenant pas, la mère de la victime assure que la victime n’a pas l’habitude de sortir et qu’elle ne connait même pas grand-monde dans le quartier. « C’est en voulant étancher ma soif qu’elle a subi cette abomination« , assure la maman, désemparée. Elle prie pour que « Dieu maudisse l’auteur de l’acte ignoble« .

Interrogé, le commissaire Salahadine Diallo, chef antenne régionale de l’OPROGEM revient sur les faits : « On a été informé par l’action sociale et comme d’habitude, on s’est rendu sur les lieux. Nous sommes sur les enquêtes. Mais le hic est que la victime ne connaît pas le bourreau et ne retient aucun signe particulier de lui ». Ceci étant, promet-il: « On fera tout pour mettre main sur lui et une fois arrêté, nous lui mettrons à la disposition de la justice ».

En attendant que les agents de sécurité mettent main sur le bourreau, la victime a du mal à supporter les traumatismes subis.

Ce nouveau cas de viol intervient alors que le pays pleure encore le décès de M’Mah Sylla.

Michel Yaradouno Kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

KANKAN : un étudiant retrouvé suspendu dans sa chambre

LEDJELY.COM

Dr. BEN YOUSSOUF KEÏTA : « Le traitement du cancer dépend de la rapidité de son diagnostic »

LEDJELY.COM

URGENT : Le Gouvernement dissout le FNDC

LEDJELY.COM

DIGITALISATION DE L’ÉTAT-CIVIL EN GUINÉE : un projet pilote lancé dans dix communes

LEDJELY.COM

KANKAN : le procureur de la République près le TPI fait le point sur les premières audiences criminelles

LEDJELY.COM

MOHAMED BANGOURA/RENSEIGNEMENT MILITAIRE : un réglement à « l’amiable » a été trouvé

LEDJELY.COM
Chargement....