Ledjely.com
Accueil » LIBERTE DE LA PRESSE : le ministère de l’Information pense déjà au 3 mai
A la uneActualitésGuinéeMédias

LIBERTE DE LA PRESSE : le ministère de l’Information pense déjà au 3 mai

Comme cela se fait dans tous les pays du monde, la presse guinéenne va célébrer le 3 mai prochain, la journée mondiale de la liberté de la presse. Mais le ministère de l’Information et de la Communication entend apporter des touches spéciales à l’édition de cette année. Différentes activités sont envisagées pour meubler la journée. On prévoit notamment des panels et des productions audiovisuelles destinées à mettre en lumière des jeunes journalistes qui font office d’exemples.  C’est du moins ce que le secrétaire général du département, Souleymane Bah, a confié à un reporter de Ledjely.com

La première innovation que le ministère voudrait apporter dans l’organisation de la journée est la rupture avec la célébration séparée. Ainsi, cette année, on devrait avoir une seule célébration à laquelle toutes les associations de presse seront associées. Alors que le passé, dit Souleymane Bah, « le ministère faisait ce qu’il estimait devoir faire, et de l’autre côté les associations de presse aussi faisaient ce qu’elles estimaient être le plus pertinent dans, le cadre de la célébration de cette journée ».  Poursuivant, il annonce : « cette année, nous allons nous assurer que les activités se fassent ensemble. Pour cela, nous avons pris contact avec les associations de presse qui vont siéger dans quatre commissions que nous avons mises en place pour déterminer les différentes activités qui seront réalisées ».

Quant au contenu, il va se distinguer avec la mise en évidence de jeunes journalistes dont le travail au quotidien aura été jugé de qualité. L’idée est de sortir de la logique qui a jusqu’ici consister à ne célébrer que les aînés. « Sortir un peu du schéma habituel. Laisser l’ancienne génération connue de tous », explique le secrétaire général du ministère de l’Information et de la Communication.  « L’innovation sera de sortir les jeunes journalistes de l’ombre, à travers des portraits, des capsules et mêmes des photos qui seront affichés sur les panneaux publicitaires dans les différentes villes du pays », précise Souleymane Bah. Qui s’empresse de noter que l’objectif est de « montrer qu’il y a aussi d des jeunes journalistes qui font un excellent travail ».

Asmaou Diallo

Articles Similaires

VBG : La Guinée et ses partenaires célèbrent la journée de lutte contre MGF

LEDJELY.COM

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM
Chargement....