Ledjely.com
Accueil » L’ANAD ne participera pas à la concertation qui commence ce vendredi
A la uneActualitésGuinéePolitique

L’ANAD ne participera pas à la concertation qui commence ce vendredi

L’espoir qu’on croyait entrevoir à la suite du discours et de l’appel au dialogue lancé le lundi dernier par le premier ministre pourrait n’être que de courte durée. En tout cas, l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) de Cellou Dalein Diallo n’entend pas prendre part à la troisième session du Cadre de concertation programmé pour ce vendredi 24 juin dans un hôtel de la place. Cellou Baldé, de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) que nous avons joint au téléphone explique ce refus par le fait qu’à ses yeux, ce cadre de concertation n’est pas celui dont Mohamed Béavogui a parlé dans son discours.

Entre les engagements pris par le premier ministre, dans son discours de lundi dernier et le contenu du courrier adressé aux coalitions politiques par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, il y a un « problème », selon Cellou Baldé. Il rappelle que d’une part, « le premier ministre parlait d’un véritable cadre de dialogue ». Or, fait remarquer Cellou Baldé, « dans son courrier, le ministre Mory Condé dit que la rencontre de ce vendredi s’inscrit dans le cadre de la troisième session du cadre de concertation ». Il se trouve que ce cadre de concertation, « nous l’avons déjà récusé », rappelle-t-il.

En conséquence, annonce-t-il : « pour une question de cohérence et d’harmonie, nous ne pouvons aller nous associer à la troisième session d’un cadre que nous avons dénoncé et récusé depuis le début ». Le responsable de l’UFDG estime qu’il revient au premier ministre de clarifier les choses.

A la question de savoir si cette posture est propre à la seule ANAD ou si elle est partagée par d’autres coalitions notamment politiques, Cellou Baldé répond : « Pour le moment, cette position est celle de l’ANAD. Mais il n’est pas exclu que d’autres coalitions aillent dans le même sens, dans la mesure où une frange importante des partis membres du G58 avait rejeté le cadre de concertation ».

Ledjely.com

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Fodé Oussou se moque du boucan qui a entouré le lancement du Wifi

LEDJELY.COM
Chargement....