Ledjely.com
Accueil » SAMEDI D’ASSAINISSEMENT : voici comment la mairie de Ratoma se prépare
Actualités Décentralisation Environnement

SAMEDI D’ASSAINISSEMENT : voici comment la mairie de Ratoma se prépare

Le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation a décidé d’associer les différentes communes au « samedi de l’assainissement », une démarche qui vise à lutter contre l’insalubrité grandissante dans la capitale Conakry chaque premier samedi du mois. A 48 heures du premier l’assainissement, les cadres de la commune de Ratoma s’activent pour faire de la propreté une réalité dans leur localité.  

C’est à travers un communiqué daté du 23 juillet dernier que Mory Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, a décidé que « le premier samedi de chaque mois est institué journée civique de l’assainissement général sur toute l’étendue du territoire national ».

Interrogé ce jeudi 4 août 2022 par un reporter du Djely, sur les préparatifs pour la première sortie, le chef service communal de l’assainissement et de la gestion des déchets de Ratoma a indiqué qu’au niveau de Ratoma, dès cette annonce, le maire a instruit le service de planifier toutes les opérations. « Depuis que le service s’est mis en branle, nous avons fait une planification. Dans cette planification nous avons associé tous les chefs de quartiers, chacun a identifié dans son quartier un point qui le préoccupe, pour faire le curage des caniveaux. Donc on a réussi à identifier tous ces points dans les 34 quartiers », a déclaré Alpha Mamadou Diallo.

Insuffisance de matériels

Selon le Chef service communal de l’assainissement et de la gestion des déchets de Ratoma, une amélioration des outils de l’assainissement est nécessaire au niveau de la commune. Un constat qui se dégage suite à une identification des besoins. « Après cette identification nous avons procédé aussi aux besoins par quartier en termes de matériel parce que qui parle d’assainissement parle de matériels. De ce côté aussi on a fait une évaluation par rapport aux matériels que nous disposons à la mairie. On a essayé de faire un tableau et sur ce tableau nous avons : Pèles : 68 ; Brouettes : 40 ; paire de gants : 35 ; paire de bottes : 84 ; râteaux : 7 ; plaques d’interdiction : 11 et Gilets 335. Des matériels qui sont quasiment insuffisants », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre :  « Pour mener à bien les travaux d’assainissement, la mairie de Ratoma souhaite avoir plus de matériels : Pèles : 107 ; Pioches : 33 ; Paire de gants : 305 ; Masques : 680 ; paire de bottes : 196 ; Balais : 136 ; Râteaux : 80 ; Plaque d’interdiction : 34 ; Gilets : 500 « voilà le manque à gagner que nous allons soumettre aux autorités pour leurs demandé de nous aider à avoir ces matériels là ».

Pas de rémunération

Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité, est une action citoyenne. C’est pourquoi la mairie de Ratoma précise qu’en ce concerne l’aspect financier, il faut dire que la commune ne dispose pas de moyens : « Nous avons des matériels à mettre à la disposition. Mais en ce qui concerne la rémunération, comme on l’a dit c’est une journée non seulement d’assainissement, c’est le volontariat, c’est le civisme. Il va falloir que chacun accepte de faire le maximum pour quelques heures dans un mois consacrées à l’environnement ».

Regroupement transport des ordures

Pour le transport des ordures, le Chef service communal de l’assainissement et de la gestion des déchets de Ratoma a indiqué : « Comme nous n’avons pas des engins lourds comme les tractopelles, les bennes nous allons faire un rapport monsieur le Maire va remonter à la hiérarchie pour nous aider à avoir machines pour que dès que les caniveaux sont curés qu’on arrive à ramasser, à mettre dans les bennes et emmener à la décharge ».

Alpha Mamadou Diallo, invite par ailleurs les jeunes et femmes dans la commune de Ratoma à la mobilisation pour faire de cette journée d’assainissement une réussite totale. « Les chefs de quartier ont été informés, eux aussi à leur tour actuellement sont en train d’organiser les rencontres avec les chefs de carrés pour mobiliser les responsables de jeunes et des femmes pour la journée parce que le maire a été très clair, il leur a dit de mobiliser les jeunes et de faire en sorte que cette journée soit marquée par des activités d’assainissement dans l’ensemble des quartiers de Ratoma », a-t-il conclu.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

La BIG finance la production de 3 000 smartphones de la marque Kunfabo

LEDJELY.COM

Mory Condé assure ne pas vouloir « taire toutes les voix discordantes »

LEDJELY.COM

GUINEE : de nouvelles atteintes aux libertés d’expression et d’association

LEDJELY.COM

OFFICE NATIONAL DU TOURISME : Laye junior Condé dans le viseur de la CRIEF

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE : près de 3 tonnes de cocaïne et 4 tonnes de cannabis incinérées

LEDJELY.COM

ABOUBACAR BIRO SOUMAH : « Le FNDC continuera d’exister »

LEDJELY.COM
Chargement....