Ledjely.com
Accueil » PROCES DU 28 SEPT : incident entre Toumba Diakité et un avocat de Dadis
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

PROCES DU 28 SEPT : incident entre Toumba Diakité et un avocat de Dadis

L’audience criminelle sur les événements du stade du 28 septembre se poursuit ce mardi 1er   novembre au tribunal de Dixinn, délocalisé dans l’enceinte de la cour d’appel de Conakry. Mais tout au début, il y a eu une altercation entre Me Pépé Antoine Lamah, un des avocats de Moussa Dadis Camara et l’accusé Aboubacar Sidiki Diakité. Une altercation qui a poussé le président du tribunal à intervenir pour marquer son impérium.    

Tout est parti de propos de Toumba Diakité, dans lesquels il a dit de l’avocat de Dadis Camara qu’il est « désagréable ».  Me Pépé Antoine Lamah accueille les propos avec dépit et amertume. Il est dans tous ses états. Au point que le président du tribunal a du mal à le calmer. D’autant que le conseil de l’ancien président de la junte reproche au juge Ibrahima Sory 2 Tounkara d’avoir cautionné le manque de respect de l’accusé à son égard.

Une accusation qui oblige le président à hausser le ton. « A cette phase, ce n’est pas à un conseil de dire au tribunal ce qu’il doit faire. Depuis le début de ce procès, le tribunal a toujours respecté toute les parties dans cette affaire. En retour, il faudrait qu’on respecte aussi le président du tribunal. Quand le tribunal vous demande de vous arrêter, il faudrait vous arrêter », lance le juge en direction de l’avocat. « Il est clair que c’est le président qui a la police de cette audience et que c’est lui qui a la direction des débats. Donc, quand il vous demande de vous arrêter, vous devrez le faire », poursuit-il.

Mais pour Me Pépé Antoine Lamah, ce n’est manifestement pas suffisant. « Je suis respectueux, je n’admets pas du tout un manque de respect à l’égard des avocats de la défense. Ça, je ne peux pas le pardonner, ce n’est pas normal », revient-il alors à la charge.

C’en est trop pour le juge Tounkara. « Maître, si vous continuez comme ça, je serais obligé de vous dire de quitter la salle, car jusqu’à preuve contraire, j’ai la police de l’audience », intime-t-il alors à l’avocat

Mais en dernier ressort, après l’intervention de toutes les parties, tout le monde a demandé à Toumba Diakité de présenter ses excuses. Ce dernier s’exécutant, l’incident a été clos.

Et le procès a pu se poursuivre.

Aminata Camara

Articles Similaires

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM

Guinée : le syndicat du secteur bancaire appelle ses adhérents à se joindre à la grève

LEDJELY.COM

TPI de Dixinn : Sékou Jamal Pendessa restera encore 2 mois en prison

LEDJELY.COM

Levée de la restriction d’internet : est-ce déjà un premier résultat de la pression syndicale ?

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : la preuve de l’échec de la « gouvernance CNRD », selon le FNDC

LEDJELY.COM

Urgent: le mouvement syndical annonce une grève générale et illimitée à partir du lundi

LEDJELY.COM
Chargement....