Ledjely.com
Accueil » CARTES D’IDENTITE BIOMETRIQUES : le calvaire des demandeurs devant Orabank
A la uneActualités

CARTES D’IDENTITE BIOMETRIQUES : le calvaire des demandeurs devant Orabank

Dans le cadre de la délivrance d’un certain nombre de documents aux citoyens (passeport, cartes nationale d’identité biométrique, extrait de naissance numérisé, etc), les autorités ont établi des partenariats avec un certain nombre de banques de la place auprès desquelles les citoyens sont invités à venir verser les sommes requises. En retour, ces banques leur délivrent des reçus avec lesquels ils viennent ensuite vers les services concernés. Mais ces derniers temps en particulier, c’est la ruée vers ces banques. Ce qui provoque un engorgement et une lenteur dont se plaignent certains citoyens. Notre reporter a fait le constat au niveau de l’agence principale de la Banque Orabank à Kaloum.

Pour verser le montant qu’il faut et récupérer en retour le reçu en vue de l’obtention de l’extrait de naissance numérisé ou de la carte d’identité nationale biométrique, on peut banalement passer entre 4 et 5 heures dans les locaux de Orabank de Kaloum. Moussa Soumah le témoigne. Arrivé à 10 heures, nous l’avons interrogé précisément à 14 heures 10 minutes. « Je suis là depuis 10 heures, mais jusqu’à présent, je n’ai pas été appelé. J’ai pourtant tout laissé pour venir tôt. Mais malheureusement, ils sont trop lents dans cette banque. Il faut que l’État trouve une solution.  Il ne faut pas laisser ce processus à une seule banque », implore-t-il. Il plaide notamment que ce ne soit pas auprès d’une seule banque qu’il soit permis d’aller faire le versement.

Les vigiles postés à la rentrée de la banque sont particulièrement pointés du doigt. Ils favoriseraient ceux des clients qui leur glissent quelques billets de banque. « Vous voyez le jeune vigile-là, il est mauvais. Il joue au favoritisme entre les clients. Il faut qu’on arrête de faire souffrir ses compatriotes. Cela n’existe pas dans les autres pays », dénonce un autre.

Lui aussi excédé, un autre client crie au fond de la salle d’attente. « Appelez les gens. C’est trop lent. Appelez, on attend notre tour ». Son voisin d’enfoncer : « Nous ne sommes pas venus pour vous regarder. Tu as ton argent et puis tu souffres. Mon Dieu, comment attendre 5 heures pour obtenir un simple reçu ? Arrêtons ça un peu ».

Nos tentatives pour en discuter avec les responsables de la banque sont restées vaines.

Fodé Soumah

Articles Similaires

INTERNET DANS LES UNIVERSITES : les étudiants partagés entre espoir et scepticisme

LEDJELY.COM

FAIT-DIVERS : Un ‘’feu mystérieux’’ aux trousses d’une concession familiale aux Km36

LEDJELY.COM

DÉVELOPPEMENt : un Branding national pour mieux vendre la destination Guinée !

LEDJELY.COM

VIH/SIDA : où en est-on en Guinée ?

LEDJELY.COM

KIPE : les étudiants de l’ENPT étaient dans la rue…

LEDJELY.COM

CLAUDE PIVI : « Si je voulais le pouvoir, je l’aurais pris avant le capitaine Dadis »

LEDJELY.COM
Chargement....