Ledjely.com
Accueil » TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars
A la uneActualitésGuinéeJusticeSociété

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

Le 27 juillet 2017, le corps de Makhissa Sampou, la trentaine, a été retrouvé dans la chambre de son petit ami Mamadou Macky Oularé. Les parents de la jeune dame en avaient conclu que Oularé est l’auteur de la disparition de sa fiancée. Ce qu’il conteste vigoureusement. Transporté à la justice, le dossier s’achemine vers son épilogue. En tout cas, à la suite des plaidoiries que les parties ont servies ce lundi 6 février 2023, le juge du tribunal de Dixinn, délocalisé à Ratoma, a renvoyé l’affaire au 6 mars pour le délibéré.  

L’avocat de la partie civile, à l’appui des accusations qu’il porte contre Mamadou Macky Oularé, évoque une menace que l’intéressé aurait proférée à l’encontre de la défunte Makhissa. De fait, Makhissa et Macky s’aimaient bien. Tous deux avaient même manifesté le désir de se marier. Mais la famille de la fille s’y était toujours opposée. Très remonté par ce rejet systématique, Macky aurait à un moment dit à la famille que si on persiste à lui refuser le droit de se marier avec celle qu’il aime, il ferait en sorte qu’elle ne se marie pas non plus à quelqu’un d’autre. Et quand le corps de la femme a été retrouvé dans sa chambre, la famille y a vu la mise à exécution de ses menaces.

Me Sidibé, l’avocat de Macky, ne conteste pas que le corps a bel et bien été retrouvé dans la chambre de son client. Mais à l’en croire, on ne peut guère en conclure que Macky est celui qui a tué sa fiancée.  « Il se trouve que la porte était fermée à clé de l’intérieur et on ne peut pas dire que c’est le cadavre qui s’est enfermé. C’est qu’il y avait sûrement quelqu’un de l’extérieur qui a pu manipuler la serrure pour fermer la porte de l’intérieur alors que mon client était absent des lieux », explique Me Sidibé. Selon l’avocat, à son retour et après avoir ouvert la porte de sa chambre, Macky s’est lui-même effondré en découvrant le corps de Makhissa.

Affecté, il a même tenté de se suicider. Ce sont les OPJ eux-mêmes qui l’avaient d’ailleurs conduit à l’hôpital.

L’avocat de la défense pointe aussi l’absence mystérieuse des premiers actes dressés dans le dossier de la procédure. Me Sidibé s’en prend par ailleurs au témoignage d’un certaine Aïcha Touré dont le procès-verbal est versé au dossier par la partie civile et le parquet. Il se trouve seulement que cette Aïcha « n’a jamais comparu à la barre pour sa version des faits, mais ils se réfèrent à son procès-verbal pour enfoncer mon client. Mais quand nous avons contacté Aicha Touré, elle déclare qu’elle ne connaît ni Makhissa Sampou, ni Mamadou Macky Oularé » souligne l’avocat de la défense.

« On a voulu peindre la personnalité de mon client comme étant quelqu’un de violent tout simplement parce que c’est un pratiquant de sport de combat qui est le MMA », se plaint en outre l’avocat de Macky Oularé. Mais ce dernier, jure-t-il, ne peut avoir tué Makhissa. D’autant « qu’il l’aimait et s’occupait d’elle financièrement ».

Aminata Camara

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....