Ledjely.com
Accueil » L’armée guinéenne a rendu un dernier hommage au colonel Mamady Condé et à son fils
A la une Actualités Guinée Societé

L’armée guinéenne a rendu un dernier hommage au colonel Mamady Condé et à son fils

Comme annoncé dans une de nos dépêches, l’armée guinéenne a rendu, ce vendredi 30 octobre 2020, un dernier hommage au colonel Mamady Condé, commandant du Bataillon spécial des commandos en  attentes du camp Samoreya (Kindia) et son fils Mamady Demba Condé du groupement des Forces spéciales, tous assassinés mi-octobre. La cérémonie funèbre qui était prévue au BQG du camp Samory a finalement eu lieu à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, en présence du ministre de la Défense, Mohamed Diané, et de différents officiers de l’armée guinéenne.

Parents, amis, collaborateurs, en larmes devant le corps du colonel couvert du tricolore national, ont reconnu que le défunt a été  un militaire de devoir et de grand courage.

Dans la lecture de l’oraison funèbre, l’officier chargé des ressources humaines du BQG, le commandant Sekou Oumar Barry, a parlé aussi de l’homme qu’il était devant ses quatre épouses et compagnons d’armes : « Promis au grade de colonel le 21 janvier 2019 et nommé commandant du Bataillon spécial des commandos en attente de Samoreya à Kindia le 31 janvier 2019, le colonel Mamady Condé est décédé à hôpital régional de Kindia le 16 octobre 2020. Il nous quitte après avoir effectué 30 ans, 9 mois et 15 jours de service sous le drapeau, laissant derrière lui 4 femmes et 9 enfants ».

Adjudant Mory Hawa Camara du groupement des Forces spéciales est un ancien compagnon du sergent Mamady Demba Condé dans la même unité d’élite de l’armée guinéenne.

Né en 1988, le feu sergent Mamady Demba Condé fut incorporé au sein de l’effectif des forces armées guinéennes en 2011. Il a suivi plusieurs formations militaires en Guinée, au Burkina Faso et au Maroc où il décrocha plusieurs diplômes.

En 2018, il s’est porté volontaire pour participer au test de sélection au sein du groupement des Forces spéciales. Après ledit test, il fut retenu par le commandement de cette unité pour ses qualités physiques,  morales et techniques, raconte son ancien compagnon.

Parlant de sa mort adjudant, Mory Hawa Camara rappelé que c’est le  vendredi 16 octobre  2020 que le sergent Mamadi Damba Condé, lors d’une mission d’interception des assaillants qui ont ôté la vie au commandant du Bataillon spécial des commandos en attente, aux environs de 11 heures, à Bondôkhôri dans la préfecture de Dubreka, le brave soldat a pris une balle de 12,7 mm lors de l’accrochage. « Il succombera quelques minutes après », a-t-il précisé.

Selon lui, « le sergent Mamady Damba Condé fut un soldat discipliné, disponible, combattif, aguerri et doté d’une tactique imaginable. Il était aimé par ses chefs et ses compagnons. Tu as sacrifié ta vie en sauvant ton pays. Sache que tu es mort, tu n’es pas mort inutilement mais dignement. Car la plus belle mort pour le soldat est de mourir vaillamment sous le drapeau. Ainsi, tu rentre dans la lignée des braves résistants comme Samory Toure et d’autres », a-t-il conclu à l’endroit du défunt qui a laissé derrière lui une veuve et deux enfants.

Balla Yombouno

Articles Similaires

#NABAYAGATE : le Parquet de Conakry ouvre une enquête judiciaire

LEDJELY.COM

PRÉSUMÉS DETOURNEMENTS DE PLUS DE 200 MILLIARDS : la jeunesse du RPG/Arc-en-ciel se désolidarise du gouvernement de Kassory Fofana

LEDJELY.COM

COVID-19 : les planteurs d’anacarde ressentent l’impact de la pandémie sur leur activité

LEDJELY.COM

TENTATIVE D’ARNAQUE : il simule la mort de son fils dans un accident pour tenter d’empocher près de 4 millions de francs guinéens

LEDJELY.COM

PRESUMÉ DÉTOURNEMENT : « Il est impératif que la justice ouvre une enquête sérieuse », exige la PCUD

LEDJELY.COM

ETHIOPIE : des centaines de morts lors d’un massacre au Tigré

LEDJELY.COM
Chargement....