Ledjely.com

Accueil » Voici les motifs pour lesquels la Guinée a été suspendue de toutes les compétitions de boxe
A la une Actualités Guinée Sports

Voici les motifs pour lesquels la Guinée a été suspendue de toutes les compétitions de boxe

Depuis 2018, la Fédération guinéenne de boxe est suspendue de toutes les instances internationales de la boxe par  l’Association internationale de boxe (AIBA). Ce lundi 31 mai 2021,  au cours d’une conférence de presse animée par la Commission nationale de boxe à la maison de la presse à Kipé, elle a donné les quatre motifs qui ont prévalu à la suspension de la Guinée.

Selon Amadou Tanta Diallo, entraîneur national, cette suspension de la Guinée se justifie par quatre motifs ou raisons fondamentales : « Au mois de juillet lors d’une assemblée de l’association internationale qui s’est tenue du 12 au 13. Au cours de cette assemblée, on a statué sur le cas de la Guinée. A l’unanimité, ils ont décidé de suspendre la Fédération guinéenne de boxe. Et cette suspension a été notifiée à la Fédération guinéenne de boxe et dans cette même notification, les points incriminants la fédération guinéenne de boxe ont été énumérés. Ils ont parlé en premier point le refus d’aller à des nouvelles élections conformément aux recommandations que l’Association internationale de la boxe avait faites. Dans un second point, ils ont parlé de l’organisation de compétitions internationales sans tenir compte des règles techniques de compétition éditées par l’association internationale. Et pour le troisième motif, ils ont parlé de la participation des faux boxeurs sous les drapeaux des pays des fédérations qui avaient pris part à ce tournoi. A ce niveau aussi, il est important de préciser que le Togo et le Nigeria s’étaient fait représenter par des personnes qui n’avaient pas été mandatées par les autorités nationales de leurs pays respectifs…. Pour un quatrième point, la Guinée a organisé un stage pour les arbitres et juges en République de Guinée et ils ont délivré des attestations. Les règlements de l’association internationale exigent que les cours pour les arbitres, pour les entraîneurs de niveau international soient donnés par quelqu’un qui a une certification en la matière, c’est-à-dire un instructeur. Or, la personne qui avait animé ce stage est un arbitre deux étoiles d’origine gabonaise qui n’est même pas habilité à arbitrer dans un champion du monde ou dans un tournoi olympique ».

Et d’insister : « Ces quatre points constituent les motifs pour lesquels la Guinée a été suspendue. Et malheureusement, depuis que cette suspension est tombée, il y a d’abord la Fédération guinéenne de boxe incriminée en complicité avec certains responsables des institutions sportives de la Guinée qui essayent de cacher cela à l’opinion nationale, parce qu’ils ne veulent pas que ça se sache. Car derrière cette suspension, il y a le tournoi organisé à Conakry qui est d’ailleurs la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Donc, ils ne veulent pas que cela soit su. Et si le tournoi organisé est illégal, ça veut dire que les dépenses de l’Etat sont engagées sur quelque chose qui est faux. Malheureusement, 1 milliard 751 millions 259 mille francs guinéens ont été délaissés par l’Etat guinéen sur quelque chose d’illégale ».

Depuis pratiquement 2018, la Guinée est suspendue de toutes les activités de la Confédération africaine de boxe et de l’Association internationale de boxe : «  Aujourd’hui, on ne parle même plus de la Guinée sur le plan international. De nos jours, la Guinée est retirée des 52 pays qui constituent les fédérations nationales africaines qui sont membres de l’Association internationale de boxe. Lorsque la suspension est tombée, nous avons tout fait pour nous entendre avec le bureau exécutif qui était en place pour pouvoir trouver une solution pour sortir de crise. Malheureusement, rien n’a été fait ».

C’est pourquoi Amadou Tanta Diallo attire l’attention du ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow, pour que ce dernier s’implique pour la levée de cette suspension de la Guinée, mais aussi pour la tenue du  congrès électif dans un bref délai.

Balla Yombouno

Articles Similaires

GUINEE : au-delà de la religion, que peuvent apporter les intellectuels arabophones ?

LEDJELY.COM

« Alpha Condé demeurera en Guinée », persiste le CNRD

LEDJELY.COM

Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD

Ledjely.com

Guinée : la junte au pouvoir annonce que l’ancien président ne va pas sortir du pays

Ledjely.com

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com
Chargement....