Ledjely.com
Accueil » KOUROUSSA : l’école primaire du district de Kato manque d’infrastructures
Actualités Education Haute-Guinée

KOUROUSSA : l’école primaire du district de Kato manque d’infrastructures

Situé à une quarantaine de kilomètres du centre ville de Kouroussa, le district de Kato dans la commune rurale de Babila, est en manque criant d’infrastructures de base. Ici, l’éducation, la santé, l’adduction en eau potable et tant d’autres restent prioritaires. La seule école qui y est implantée se trouve dans un état de délabrement très avancé.

Avec une population estimée à plus de 3 000 habitants, le district de Kato est une zone rurale à vocation agro-pastorale. Dans cette localité, plusieurs enfants qui ont l’âge d’aller à l’école sont occupés à d’autres activités, à cause des multiples difficultés de la vie.

Interrogé, le directeur de l’école primaire Koumandjan Keita étale ces difficultés : « Ici, nous sommes en manque d’infrastructures ; avec seulement trois salles de classe. Toutes nos latrines sont dans un état de vétusté très poussé, nos élèves sont assis à quatre ou cinq par tables bancs ».

A ces difficultés, Fodé Bangaly Keita, enseignant, ajoute : « Nous n’avons pas de point d’adduction et aujourd’hui, nos salles ne peuvent plus contenir nos élèves. Il y a une insuffisance d’enseignants. Car il n’y a qu’une dame communautaire et moi ici ».

Pour finir, ils invitent le gouvernement et ses partenaires à venir en aide à cette communauté, pour permettre à tous les enfants qui ont l’âge d’être scolarisés de prendre le chemin de l’école. « Les parents veulent envoyer leurs enfants mais nous souffrons énormément. Il faut qu’on nous aide pour l’extension de cette école, mettre un point d’adduction et rénover cette école », lance M. Keita.

Il faut rappeler que 126 élèves dont 42 filles répartis en trois groupes pédagogiques suivent les cours dans cette école primaire. Leur venir en aide pourrait certainement permettre à cette localité de ressentir les nombreuses promesses tenues dans le secteur de l’éducation.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

BEPC : quelque 16 000 candidats affrontent les épreuves à Kankan

LEDJELY.COM

Appel à la réconciliation en Guinée (Lamine Capi Kamara)

LEDJELY.COM

COVID-19 : agissons face à la crise des orphelins

LEDJELY.COM

ALHASSANE DIAKITÉ AUX SURVEILLANTS DU BEPC : « Je vous demande d’être sévères »

LEDJELY.COM

MOHAMED GHARÉ : « En septembre, N’Zérékoré sortira définitivement de l’obscurité »

LEDJELY.COM

OUSMANE GAOUAL DIALLO : « Je ne sors pas de prison avec une altération de mes convictions… »

LEDJELY.COM
Chargement....