Ledjely.com

Accueil » EMBOUTEILLAGES A KAGBELEIN : calvaire des usagers, un bonheur pour les taxi-motos !
A la une Actualités Société Transport

EMBOUTEILLAGES A KAGBELEIN : calvaire des usagers, un bonheur pour les taxi-motos !

Depuis le début des travaux de construction de l’échangeur de Kagbelen, la circulation dans ses alentours devient de plus en plus difficile pour les usagers, surtout pendant les week-end où les citoyens sont « étranglés » par des embouteillages interminables. Les conducteurs de taxi-motos profitent de ces moments difficiles pour se faire plus d’argent.

C’est un double calvaire que les usagers du tronçon Kagbelen-Sanoyah-KM36 vivent ces derniers temps, surtout pendant les week-ends. Le premier calvaire est lié aux embouteillages qui coincent parfois les passagers dans les véhicules pendant plus d’une heure sur un tronçon qui ne fait pas 1 kilomètre de longueur.

Le second, c’est le coup du tronçon Kagbelen-KM36 sur un mototaxi qui passe de 2 000 à 3 000 francs guinéens. Chose qui inquiète les citoyens. Moussa Camara, jeune maçon de retour de Bawa, ne cache pas sa surprise. « Difficilement, je suis venu ici à Kagbelen avec les bouchons. Et arrivé au carrefour, ne voulant pas vivre le même calvaire, j’ai décidé d’emprunter un taxi-moto. Mais j’ai trouvé que le prix est passé à 3 000 francs au lieu de 2000. C’est grave », dit-il.

Ali Sylla  ne supporte pas le prix fixé par les conducteurs de moto-taxis. Il préfère faire le tronçon à pied. « Au lieu de payer les 3 000 francs, je préfère acheter de l’arachide grillée, croquer en cours de route jusqu’à ce que j’arrive à KM36 », explique-t-il avec humour.

Les conducteurs de taxi-motos justifient cette augmentation par l’ampleur des embouteillages. Assis sur sa moto, Aboubacar Diallo reste ferme. Il ne prend aucun passager à 2 000 francs, tant qu’il y a des embouteillages. « Quand il y a trop d’embouteillages, on arrive à circuler difficilement entre les taxis et les gros porteurs. Parfois, on est obligés de laisser la chaussée pour emprunter d’autres chemins pour satisfaire le client. C’est pour toutes ces raisons que nous avons augmenté le transport à 3 000 francs », se justifie-t-il.

En attendant la fin des travaux, les usagers du tronçon Kagbelen-Sanoyah-KM36 continueront de prendre leur mal en patience.

Balla Yombouno

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....