Ledjely.com
Accueil » CONCERTATIONS NATIONALES : le représentant de la PCUD n’a pas accédé à la salle
A la uneActualitésGuinéePolitiqueSociété

CONCERTATIONS NATIONALES : le représentant de la PCUD n’a pas accédé à la salle

Si le colonel Mamady Doumbouya a conféré ce matin avec la société civile, dans le cadre des concertations nationales, il y a qu’un acteur majeur de cette société civile manquait à l’appel. Il s’agit de la Plateforme des citoyens unis pour le développement (PCUD) dont Abdourahmane Sano est un des fondateurs. Bien que muni d’un mémorandum signé par une trentaine d’organisations, le représentant de la PCUD, Kabace Samoura, n’a pu accéder à la salle où s’est tenue la rencontre de ce matin. Alors qu’il s’était mis dans la file et attendait patiemment son tour, « la porte de la salle a été brusquement fermée au motif qu’elle était déjà pleine ».

Pourtant, Kabace Samoura avait fait l’effort nécessaire pour prendre part à la rencontre de ce matin. Ainsi, hier déjà, il était venu s’informer auprès du bureau installé au chapiteau du palais où « un dispositif de délivrance des badges était été installé » lui avait-on dit. Seulement, après avoir attendu trois quarts d’heure, un militaire lui a dit de rentrer et de revenir ce matin.

Et ce mercredi, il est arrivé au palais autour de 7h45 min. Il se met aussitôt dans une des lignes qui s’étaient formées pour rentrer dans la salle. Et c’est alors qu’il était à quelques microns de la porte que cette dernière a été fermée. « Subitement, j’ai vu tout le monde s’agiter comme si on avait sorti des élèves à la récréation. Je me suis informé, on m’a dit que les gens courraient pour rentrer avant que la porte ne soit fermée ».  De fait, de l’intérieur, on avait jugé que la salle était pleine et qu’elle ne pouvait plus accueillir de participants. « Je me suis dit que je ne pouvais pas me mêler à cette bousculade ».

Si Kabace Samoura qui avait le mandat de porter le message de la PCUD n’a pas pu prendre part à la rencontre, des représentants d’autres organisations affiliées à plateforme ont pu s’y retrouver. Mais ceux-ci n’auront pas pu prendre la parole. « On ne sait même pas comment ils ont composé la liste des intervenants. A un moment donné, les gens ont même protesté pour dire qu’il fallait qu’on donne la parole à tout le monde », explique un participant à la rencontre.

A préciser qu’au nombre des organisations affiliées à la PCUD, nous avons l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH), Mêmes droits pour tous (MDT), Avocats sans frontières (ASF), l’association des victimes, parents et amis du 28 septembre (AVIPA) ou encore Guinée libre.

Partant du principe que les événements de ce matin sont en rapport avec un problème organisationnel, la PCUD entend trouver d’autres canaux pour soumettre son mémo

Ledjely.com

Articles Similaires

Me Jocamey Haba : « Le président Dadis a été inculpé pour des raisons politiques »

LEDJELY.COM

Coyah : un camion se renverse au milieu de la chaussée et perturbe la circulation

LEDJELY.COM

Fermeture des médias : Bah Oury pas disposé à « s’engager sur la voie de la levée de la décision »

LEDJELY.COM

Diécké : un vendeur de carburant accuse des agents de la SONAP de tentative de rançon

LEDJELY.COM

RAVEC, fichier électoral : Bah Oury sème la confusion

LEDJELY.COM

Konta : une délégation ministérielle sur le site de construction de l’usine de fabrication de bouteilles de gaz

LEDJELY.COM
Chargement....