Ledjely.com
Accueil » VIOLENCES PRÉ-ÉLECTORALES: les victimes de pillages et destructions demandent justice et réparation
Actualités Guinée

VIOLENCES PRÉ-ÉLECTORALES: les victimes de pillages et destructions demandent justice et réparation

Au cours d’une conférence de presse animée ce mercredi 20 octobre 2021 à la maison commune des journalistes, sise à Kipé, dans la commune de Ratoma, l’association des victimes de pillages et destructions de 2015 (AVPDPE 2015) a invité les nouvelles autorités judiciaires à revoir leurs dossiers. En clair, elle demande justice en vu d’obtenir une réparation.

Cela fait 6 ans depuis que les victimes de pillages et de destructions de la veille  de l’élection de 2015 attendent que les auteurs de leurs malheurs soient identifiés et traduits en justice. « Contre toute attente, pendant la campagne présidentielle de 2015, précisément les 8 et 9 octobre de la même année, nos boutiques, magasins et kiosques commerciaux, sis dans les communes de Matam et Matoto, relevant du gouvernorat de la ville de Conakry ont été systématiquement vandalisés, pillés, vidés de leurs contenus, et pire certains totalement calcinés », déplore Ibrahima Tall, président de l’association, avant de regretter de n’avoir bénéficié « d’aucune sécurité, ni de protection de la part des forces de sécurité pour empêcher les pillages et destructions de nos marchandises ».

Poursuivant Ibrahima Tall indique que 404 commerçants sont concernés avec une perte totale de « cent quarante quatre milliards sept cent trente huit millions sept dix mille huit cent quatre vingt quatorze ( :144.738.718.894) francs guinéens, sauf erreur ou omission », souligne-t-il.

Constatant une lenteur dans l’évolution du dossier malgré les démarches judiciaire entreprises depuis le 19 décembre 2015 par l’AVPDPE 2015, les victimes de pillages et destructions pré-électoraux de 2015  décident de passer à la vitesse supérieure. L’association invite les nouvelles autorités à rendre justice et à la réparation des dommages. « Nous souhaitons vivement que justice soit rendue dans un délai raisonnable afin de trouver une heureuse solution permettant la réparation effective des dommages que nous avons subis s », a lancé le président de l’association.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....