Ledjely.com
Accueil » URGENT : le CNRD met en garde les anciens collaborateurs d’Alpha Condé
A la uneActualitésGuinéePolitique

URGENT : le CNRD met en garde les anciens collaborateurs d’Alpha Condé

Selon les termes mêmes du communiqué lu ce soir sur la télévision nationale par le ministre secrétaire général à la présidence de la République, la mise en garde est adressée à des acteurs politiques et activistes dont les « agissements sont de nature à troubler l’ordre public et la quiétude sociale ». Mais il est aisé de deviner qu’en réalité, il est question des anciens commis ayant collaboré avec l’ancien président et qui, d’une certaine façon, ont perdu le pouvoir avec lui, le 5 septembre 2021. D’abord, parce que le communiqué lu par le colonel Amara Camara intervient à la suite de la conférence de presse animée hier par un certain nombre de ces anciens dignitaires. Puis, il y a cette convocation express à laquelle ils ont dû répondre ce jeudi au palais Mohamed V. Or, à cette rencontre, la même mise en garde leur a été servie sans filtre.

Dans son communiqué de ce soir, le CNRD dit avoir respecté son engagement de « protection des personnes et de leurs biens, sans violence aucune et dans le respect de la loi ». En outre, il fait remarquer qu’il a posé des actes majeurs parmi lesquels : la libération des détenus politiques, la démilitarisation des centres urbains à travers notamment le démantèlement des PA, la réouverture des frontières terrestres avec les pays voisins, la nomination d’un premier ministre civil ou encore la formation d’un gouvernement lui-même formé de civils. Mais, dit-il, en dépit de ces actes de bon de foi, il a le « regret de constater que des agissements de certaines formations politiques et activistes, sont de nature à troubler l’ordre public et la quiétude sociale ». Des agissements dont le but serait de « saper la paix et la quiétude des Guinéens et porter préjudice à la transition apaisée en cours ». Or, tiennent-elles à souligner : « avant le 5 septembre, les libertés publiques individuelles et collectives des Guinéens avaient totalement été confisquées ».

En conséquence, le CNRD « met en garde les acteurs politiques et les activistes qui refusent de s’inscrire dans cette démarche (de rassemblement des Guinéens) et agissent contre la paix et la quiétude sociale ». A leur intention, la junte tient à faire savoir que, « loin d’être un acte de faiblesse, sa démarche répond à sa volonté d’agir dans le respect des lois nationales, des traités et accords internationaux ».

A préciser, que plus tôt, au cours de la journée, dans le cadre du face-à-face de ce jeudi entre les nouvelles et les anciennes autorités, les premières, selon nos informations, ont tenu à faire une distinction claire entre les individus ayant occupé des postes de responsabilité en particulier à la veille du coup d’Etat du 5 septembre 2021, et le parti RPG-arc-en-ciel, en tant qu’entité politique. S’il n’a rien à reprocher au parti politique, le CNRD a clairement indiqué, nous dit-on, que les anciens commis seront amenés à rendre compte de leur gestion passée.

Ledjely.com

Articles Similaires

Culture : le ministre Moussa Moïse Sylla une convention de management en vue de la relance des ballets africains de Guinée

LEDJELY.COM

Coyah : Plan International Guinée organise un atelier sur comment communiquer avec les enfants et adolescents sur le genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs

LEDJELY.COM

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM
Chargement....