Ledjely.com
Accueil » Affaire Balla Samoura contre Charles Wright : la Jeunesse CEDEAO exprime sa position
ActualitésGuinéeJustice

Affaire Balla Samoura contre Charles Wright : la Jeunesse CEDEAO exprime sa position

En conférence de presse ce vendredi 1er avril 2022, le coordinateur de la Jeunesse CEDEAO a fustigé les événements survenus dans ces derniers jours entre le haut commandant de la gendarmerie nationale, directeur de la justice militaire et le procureur général près la cour d’appel Alphonse Charles Wright. Des évènements qui ont conduit littéralement à leur suspension.

Aboubacar Dorah Koïta a, tout d’abord, au nom de la structure Jeunesse CEDEAO Guinée « déploré » cet incident qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

D’un ton sévère, il qualifie, par ailleurs, de honteux et rétrogrades l’échange de parole entre le haut commandant de la gendarmerie nationale et le procureur.

« Ces évènements honteux et rétrogrades révèlent l’ampleur des dysfonctionnements inadmissibles dans la chaine de prise de décision et indiquent sans aucun doute que notre pays a encore du chemin à parcourir dans le cadre de l’indépendance de la justice pourtant donnée comme la boussole qui devrait guider et orienter toutes les actions de la transition », a déclaré Aboubacar Dorah Koïta.

« La Jeunesse CEDEAO réaffirme son attachement à l’Etat de droit et à la Démocratie. Elle tient à rappeler à l’intention des Autorités et de l’opinion publique qu’elle s’érigera comme toujours contre toute volonté de censure de l’appareil judiciaire au détriment de l’Etat de droit et de la démocratie dont nous rêvons tant », martèle le coordinateur de la Jeunesse CEDEAO Guinée.

Pour la petite histoire, le procureur général Charles Wright, avait dans une sortie médiatique, mis en garde le haut commandant de la gendarmerie d’intervenir dans les procédures judiciaires notamment dans les activités des officiers de la police judiciaire car il n’en était pas un, selon le procureur. Des reproches que le haut commandant n’a pas aimer. Lui aussi par média interposé a déclaré : « Je suis à 100% un officier de la police judiciaire ». Tous les deux restent pour le moment suspendus.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM

Foniké Mengue et de Billo Bah : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme appelle à les libérer

LEDJELY.COM
Chargement....