Ledjely.com
Accueil » CRIEF : le petit frère de Me Salif Kébé, ancien président de la CENI, “voulait que sur les 2 milliards, qu’il gagne sa part”
A la uneActualitésGuinéeJustice

CRIEF : le petit frère de Me Salif Kébé, ancien président de la CENI, “voulait que sur les 2 milliards, qu’il gagne sa part”

Les audiences ont repris ce mercredi 20 avril 2022 devant la Chambre de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF). A l’ordre du jour, le dossier relatif à l’utilisation de deux milliards de francs guinéens entre Mohamed Kébé (jeune frère de l’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Amadou Salif Kébé, décédé en avril 2020), en service au sein de la même institution, et Facinet Camara, responsable d’une agence de voyage.

Ils sont tous les deux poursuivis pour des faits présumés de blanchiment de capitaux, d’enrichissement illicite et de corruption. Mais le prévenu Mohamed Kébé, le jeune frère de l’ancien président de la CENI, a de nouveau brillé par son absence, comme ce fut le cas la semaine dernière.

Interrogé par la cour sur les raisons de cette absence, son avocat a indiqué qu’il est malade et sous traitement à l’étranger. L’avocat assure tout de même qu’il se présentera la semaine prochaine. De son côté le juge audiencier a rappelé le fait que la présence du prévenu est obligatoire en matière criminelle.

Dans ce dossier, il s’agit d’un contrat de prestation d’émission des billets de voyage par Facinet Camara, responsable d’une agence de voyage, pour les cadres de la CENI à hauteur de plus de 3 milliards et quelques. A la barre, le présumé complice a déclaré avoir été préfinancé à l’époque par Mohamed Kébé, à hauteur de 2 milliards de GNF, assurant tout de même ne pas savoir pourquoi il est aujourd’hui poursuivi par la CRIEF. « J’ai eu eu un contrat avec la CENI pour l’émission de billets de voyage. J’ai fait les billets et [Mohamed] Kébé m’a préfinancé. On a livré les billets et les missionnaires sont partis. J’ai fait la facture [de la prestation] que j’ai déposée à la CENI. Monsieur Kébé m’a appelé pour dire qu’il a reçu le chèque. Puis, il m’a dit : “comme c’est moi qui ai préfinancé, on fait comment ?” Il m’a demandé dans quelle banque je suis domicilié. Je l’ai mis en contact avec le gestionnaire de mon compte à UBA. On est partis à la banque, j’ai fait la remise du chèque et il voulait que sur les 2 milliards, qu’il gagne sa “part”. Chose que je n’ai pas accepté. Mais j’ai fait un chèque de 2 milliards et appelé mon gestionnaire de compte pour lui dire de ne pas laisser le chèque passer. Deux jours après mon gestionnaire m’a appelé pour m’informer qu’ils ont fait le virement sur le compte de M. Kébé, sans m’avoir appeler. C’est après que j’ai saisi mes avocats M. Valentin pour porter plainte contre la banque », a-t-il décrit devant la CRIEF.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM
Chargement....