Ledjely.com
Accueil » URGENT : Alpha Condé rattrapé par le troisième mandat
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

URGENT : Alpha Condé rattrapé par le troisième mandat

C’est le dossier dans lequel on soupçonnait les nouvelles autorités du pays de trainer les pas. Celui relatif au crime de sang et de violation des droits humains imputés à l’ancien président Alpha Condé et à ses collaborateurs. Eh bien, désormais, la justice ouvre cet autre front. En effet, ce mercredi 4 mai, à la faveur d’une communication qu’il a faite à Conakry, le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, a donné des instructions aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation contre l’ancien chef de l’Etat et nombre de ses anciens collaborateurs.

Dans sa communication, Alphonse Charles Wright a nommément cité :

  • Monsieur Alpha CONDE, ancien Chef d’Etat de la République de Guinée ;
  • Monsieur Mohamed Lamine BANGOURA, ancien Président de la Cour Constitutionnelle ;
  • Monsieur Mohamed DIANE, ancien Ministre de la Défense nationale ;
  • Monsieur Amadou Damaro CAMARA, ancien Président du groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale ;
  • Monsieur Naby Youssouf Kiridy BANGOURA, ancien Ministre Secrétaire Général à la Présidence :
  • Monsieur Claude Kory Koundiano, ancien Président de l’Assemblée Nationale ;
  • Monsieur Damantang Albert CAMARA, ancien Ministre de la Sécurité et de la protection civile :
  • Monsieur Ibrahima Kalil KABA, ancien Ministre des Affaires Etrangères et ancien Directeur de Cabinet à la Présidence de la République ;
  • Monsieur Tibou CAMARA, ex conseiller spécial du Président de la République ;
  • Monsieur Mouctar DIALLO, ancien Ministre de la Jeunesse ;
  • Monsieur Bouréma CONDE ancien Ministre de l’Administration du territoire ;
  • Monsieur Sanoussy Bantama SOW, ancien Ministre des Sports et de la Culture ;
  • Madame Zenab CAMARA, ancienne Cheffe de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur ;
  • Madame Domani DORE, ancienne députée à l’Assemblée Nationale ;
  • Monsieur Toumany SANGARE, ancien Directeur Général des Douanes ;
  • Monsieur Alhousseny Makanera KAKE, ancien Député a l’Assemblée Nationale ;
  • Monsieur Souleymane Dounoh KEITA, ancien Deputa Assemblée Nationale ;
  • Docteur Ibrahima Kassory FOFANA, ancien Premier Ministre, Chef du gouvernement :
  • Général Ibrahima BALDE, ancien Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale ;
  • Général Ansoumane CAMARA alas Baffoe, ancien Directeur Général de la Police ;
  • Aboubacar Fabou CAMARA, ancien Directeur Central de la Police Judiciaire ;
  • Mohamed Lamine SIMAKAN, ancien Commandant de la B.I.R (Brigade d’Intervention Rapide) ;
  • Monsieur Madifing DIANE, ancien Gouverneur de Labé ;
  • Monsieur Aziz DIOP, ancien Préfet de Coyah ;
  • Monsieur Souleymane TRAORE, ancien Directeur du Fond d’Entretien Routier ;
  • Monsieur Alpha Ibrahima KEIRA, ancien Ministre de la Sécurité et de la protection civile ;
  • Zénab Nabaya DRAME, ancienne Ministre de l’Enseignement Technique et de la formation professionnelle.

Quant aux faits qui leur sont imputés, ce sont :

  • Des atteintes volontaires à la vie humaine notamment le meurtre, assassinat et complicité de meurtre et d’assassinat :
  • Des atteintes Involontaires à la vie et complicité d’atteinte involontaire à la vie et de complicité ;
  • Des atteintes à la personne constituées par les disparitions forcées, détention, enlèvement ou toute autre forme de privation de liberté et de complicité ;
  • Des atteintes volontaires à l’intégrité physique ou psychique de la personne, la torture ou traitements cruels inhumains et dégradants et de complicité ;
  • Des coups, blessures et violence volontaires et de complicité ;
  • Des atteintes Involontaires à l’intégrité de la personne, menaces de mort et voie de fait et de complicité ;
  • Des agressions sexuelles et atteinte à la pudeur notamment le viol et la complicité ;
  • La mise en danger de la personne ou des risques causés à autrui et de complicité ;
  • Des atteintes aux libertés de la personne notamment l’enlèvement, la séquestration et la complicité ;
  • Des atteintes à l’économie nationale et de complicité ;
  • Destructions, dégradations et dommages notamment incendie volontaire, l’usage d’explicits et de complicité ;
  • Pillage et destruction d’objets mobiliers et de complicité ;
  • Des menaces de destruction, de dégradation ou de détérioration ;
  • Faux et usage de faux (la constitution résultant du référendum contesté) ;
  • Des atteintes et menaces à l’ordre et la sécurité publique,
  • Des atteintes à la dignité des individus par le biais d’un système informatique et de complicité.

Il est indiqué dans le document rendu public à l’occasion par le procureur général que les faits imputés à Alpha Condé et Cie sont prévus et punis par des dispositions du code pénal et de la Loi relative à cybersécurité et à la protection des données à caractère personnel en République de Guinée.

Balla Yombouno 

Articles Similaires

BURKINA FASO : les autorités fixent les avantages accordés au VDP

LEDJELY.COM

ANALYSE : le Ghana, la Côte d’Ivoire et la Guinée, les prochaines cibles des Jihadistes ?

LEDJELY.COM

Guillaume Hawing « Ministre des examens » : La priorité, hélas, l’évaluation des acquis (édito-Mognouma)

LEDJELY.COM

KINDIA : Enabel fait le point de son projet dédié au territoire du mont Gangan

LEDJELY.COM

Education : le colonel Doumbouya créé un service dédié à l’enseignement pré-universitaire privé

LEDJELY.COM

Le père de Toumba pas opposé à ce que son enfant se marie avec l’artiste nigérienne Tichou

LEDJELY.COM
Chargement....