Ledjely.com
Accueil » TRANSITION : Mamadou Sylla prodigue des conseils pour « la sécurité de Doumbouya »
ActualitésGuinéePolitique

TRANSITION : Mamadou Sylla prodigue des conseils pour « la sécurité de Doumbouya »

Mamadou Sylla, président de l’Union démocratique de Guinée (UDG), vient de prodiguer quelques conseils au colonel Mamadi Doumbouya concernant la gestion de la transition. L’ancien député lui demande d’ouvrir un cadre de dialogue sincère avec toutes les couches de la nation afin de pouvoir légitimer la transition aux yeux de la communauté internationale.

C’est en tant qu’un grand frère expérimenté des transitions, pour avoir côtoyé des chefs d’État militaires, que le leader de l’UDG a appelé la junte au pouvoir, en particulier son chef, à tout faire pour que le dialogue soit sincère et que tous les acteurs puissent s’y retrouver afin de trouver une solution consensuelle aux divergences actuelles.

Pour Mamadou Sylla, même s’il est accordé deux ans de transition au CNRD « et que toutes les couches ainsi que la communauté internationale s’entendent sur cette durée, si demain quelqu’un tente de faire un coup d’État au colonel Mamadi Doumbouya, il ne pourra pas réussir ». Cela s’expliquerait par le fait que le tombeau d’Alpha Condé serait alors considéré comme un président légitime. « Donc, même la communauté internationale fera tout pour assurer sa sécurité et lui donner de l’argent » si le consensus est trouvé entre les différents acteurs sociopolitiques et les militaires au pouvoir, assure le leader de l’UDG.

Cependant, dit-il, si le colonel refuse d’ouvrir un cadre de dialogue sincère, il pourra faire peut-être des  années au pouvoir « mais il ne sera jamais tranquille ».

Pour Mamadou Sylla, Mamadi Doumbouya n’aurait pas besoin de cet impressionnant arsenal de sécurité qu’il déploie dans ses déplacements s’il gerait bien la transition, d’autant que la Guinée n’est pas un pays en guerre. Si « à l’issue des discussions qui seront faites au sein de ce cadre de dialogue sincère, on lui accorde deux ans, là il pourra aller à pied là où il voudra », a conclu le président de la CORED.

Aliou Nastarlin

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....