Ledjely.com
Accueil » SOULEYMANE CONDÉ : « Si Élie Kamano a eu sa part, qu’il le dise, mais qu’il arrête d’attaquer le FNDC »
A la uneActualitésGuinéePolitique

SOULEYMANE CONDÉ : “Si Élie Kamano a eu sa part, qu’il le dise, mais qu’il arrête d’attaquer le FNDC”

Dans une sortie récente, le reggaeman Élie Kamano, qui s’est transformé en politicien, a appelé à l’écartement de Sidya Touré et de Cellou de la course pour la prochaine élection présidentielle. Une manière pour lui de donner une chance aux jeunes de diriger ce pays à la place, de ces anciens ministres, qu’il accuse d’être les responsables de la situation ethno-politique que la Guinée traverse actuellement. Une déclaration qui a déçu Souleymane Condé, fondateur du mouvement Diversité Républicaine de Guinée (DRG).

Cet ancien détenu politique sous le régime d’Alpha Condé révèle avoir été lui-même approché par la junte pour le même combat que mène actuellement Élie Kamano. « On m’a dit : “Viens, on va donner le pouvoir aux jeunes”. Mais comment ? » s’est-il interrogé, avant de révéler ce qui fut sa réponse : « J’ai dit à la personne ce jour que ça ne marchera pas. Je suis un nouveau jeune politicien qui veux compétir avec les anciens pour connaître ma valeur ».

Poursuivant, Souleymane Condé se dit aujourd’hui déçu de cette position empruntée par le reggaeman. Pour lui, ce dernier est en train de faire aujourd’hui le travail de la junte qu’on lui avait proposé et qu’il a refusé. « Élie Kamano m’a appelé au début de la transition. Il m’a dit qu’il faut que je le retrouve pour qu’on forme un mouvement. Je lui ai répondu de faire former son mouvement sans y associer mon nom, car j’observais d’abord », a-t-il révélé chez nos confrères de Fim, dans l’émission « Mirador » de ce samedi 25 juin 2022.

L’opposant au troisième mandat estime qu’il lui est impossible de supporter celui qui était le bras armé d’Alpha Condé, l’homme qu’il combattait pour son troisième mandat en 2020.

S’agissant de la sortie de deux clips du leader du Parti guinéen pour la solidarité la démocratie et développement (PGCD) dont l’un s’adressait à la CEDEAO, Souleymane Condé estime que tout ça n’est qu’une démarche pour pouvoir approcher et manipuler le colonel Mamadi Doumbouya. « S’il a eu sa part ou on lui a proposé quelque chose, qu’il le dise mais qu’il arrête d’attaquer le FNDC. Son actuel travail, c’est de salir la jeunesse guinéenne », a conclu l’ancien responsable de l’antenne FNDC USA.

Aliou Nastarlin 

Articles Similaires

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Kamsar : la CBG célèbre la journée mondiale de la biodiversité

LEDJELY.COM
Chargement....