Ledjely.com
Accueil » KASSORY ACCUSÉ DE DÉTOURNEMENT DE 46 MILLIONS DE DOLLARS : Baidy Aribot défend l’ancien Premier ministre et contredit la CRIEF
ActualitésGuinéeJusticePolitique

KASSORY ACCUSÉ DE DÉTOURNEMENT DE 46 MILLIONS DE DOLLARS : Baidy Aribot défend l’ancien Premier ministre et contredit la CRIEF

Quelques heures apres la sortie du procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) sur des dossiers liés au détournement de deniers publics de la part de certains cadres du régime déchu, notamment l’ancien Premier ministre qui est soupçonné de détournement, entre autres, d’un montant de 46 millions de dollars, l’ex-vice-gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), Baidy Aribot, s’est exprimé sur le dossier de l’ancien Chef du gouvernement.

Sur sa page Facebook, il a apporté des précisions sur la gestion des fonds pour lesquels Kassory Fofana est incriminé par la CRIEF. « J’ai vu les preuves du procureur de la CRIEF contre Kassory. Je me permets d’apporter un peu de précision liée à ces 46 millions de la MAMRI. Sans oublier de vous dire que la MAMRI est une structure ayant une personnalité juridique distincte bénéficiant d’une autonomie financière qui a une direction et une comptabilité financière autonome, très loin de la gestion au quotidien d’un PM. Et les 80 milliards de francs guinéens constitue les fonds de souveraineté de la Primature », a-t-il assuré.

Parlant des 46 millions de dollars US reprochés à Kassory Fofana, Baidy Aribot a donné leur « source », précisant que c’était une promesse des bailleurs de fonds qui n’a jamais été réalisés par ceux-ci. « A l’époque, pour rappel, on a conçu un plan de travail budgétaire de la MAMRI pour présenter aux bailleurs de fonds qui avaient promis de financer ses actions. La projection budgétaire donnait un montant d’un peu plus de 46 millions de dollars. Mais jusqu’à la date de septembre 2021, les montants en question n’ont jamais été décaissés par lesdits bailleurs de fonds. C’était juste des promesses, mais JAMAIS les institutions financières internationales en question n’ont payé un centime de ces dollars promis à la Guinée ».

Ce à quoi ont servi les 80 milliards GNF reprochés à l’ancien locataire du Palais de la Colombe…

Devant les médias, le procureur spécial de la CRIEF, Aly Touré, a accusé Ibrahima Kassory Fofana d’avoir ordonné la sortie des caisses de l’Etat d’un montant de plus de 80 milliards utilisé sur la base « d’aucune pièce justificative ».

Face à ces accusations contre l’ancien Premier ministre d’Alpha Condé, Baidy Aribot a indiqué que ce montant constituait le budget de souveraineté qui lui avait été alloué. « En ce qui concerne les 80 milliards de francs guinéens dont la CRIEF reproche à l’ancien PM, il s’agit juste des fonds de souveraineté du Premier ministre prévus dans la loi des finances en vigueur à cette époque en faveur de Kassory Fofana. Or, qui dit ‘’fond de souveraineté’’, on n’a aucune justification à donner sur son utilisation comme c’est le cas pour tous les PM », a-t-il assuré.

Et de poursuivre : « Pour votre information, avant, tous les PM viraient ce fonds sur leurs propres comptes privés. Mais seul Dr Kassory a laissé ledit fonds sur le compte du trésor public de la Primature et dont il laissait la gestion des paiements à la cheffe de cabinet. Mais encore une fois, pour plus de transparence, il n’a jamais versé aucun franc de cet argent sur son propre compte ».

Les conseils de Baidy Aribot au procureur spécial de la CRIEF

Pour finir, il a prodigué des conseils à Aly Touré, le procureur spécial de la CRIEF, soutenant que les personnes qui lui fournissent des preuves voudraient l’induire en erreur. « Ma publication n’a pas pour objectif de créer une polémique après cette sortie du procureur de la CRIEF. Je voudrais juste dire que je ne veux pas l’injustice dans cette affaire de Kassory. Monsieur le procureur, ceux qui vous donnent ces preuves veulent vous induire en erreur. Ils ne sont ni informés et formés, ni outillés dans l’analyse technique de ces dossiers. Kassory est un homme intègre et honnête qui aime son pays. Il ne peut pas se permettre de telles pratiques dans sa gestion. Je le défends sans prétention politique parce que je crois en son intégrité… », a conclu l’ancien vice-gouverneur de la BCRG.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Corruption : les efforts du CNRD n’impactent pas le classement de la Guinée

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : Mory Nabé écope de 10 ans pour avoir mortellement battu sa femme, suite à une crise de jalousie

LEDJELY.COM

Emergence Mag Awards : liste des entreprises présélectionnées dans les catégories « Meilleure Banque commerciale de l’année » et « Femme Entrepreneure de l’année »

LEDJELY.COM

Sergueï Lavrov en visite à Bamako pour consolider le lien « crucial » avec le Mali

LEDJELY.COM

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM
Chargement....