Ledjely.com
Accueil » LE CAMP KASSORY FOFANA RÉPLIQUE : « Le Procureur spécial a menti… »
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

LE CAMP KASSORY FOFANA RÉPLIQUE : « Le Procureur spécial a menti… »

Vingt-quatre heures après la conférence de presse du Parquet spécial de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), qui accuse l’ex-Premier ministre, entre autres, de détournement de 46 millions de dollars dans la gestion de la MAMRI et de l’ANIES, ainsi que la somme de plus de 81 234 422 021 (quatre vingt-et-un milliards deux cent trente-quatre millions quatre cent vingt-deux milles vingt-et-un) francs guinéens, les avocats de l’ancien Chef du gouvernement ont pris la parole ce samedi 16 juillet 2022, pour apporter un démenti face aux accusations portées contre leur client.

Mamadou Ismaila Konaté, l’un des avocats de Kassory Fofana, qualifie le procureur Aly Touré de « gros menteur ». Il est revenu sur la communication faite ce vendredi par M. Touré. « Hier au bout de trois heures d’audience, nous avons le substitut du procureur qui entre deux propos nous dit que maintenant le niveau du préjudice est fixé à 46 millions de dollars. [Mais] il n’a pas été capable très précis sur les chiffres (…) Vous savez d’où vient ces 46 millions de dollars ? C’est d’un ridicule qui ne tue pas. C’est parce qu’il l’a évoqué qu’on est obligé d’en parler. On n’avait jamais vu ce montant ni dans le réquisitoire introductif, ni dans le supplétif, ni dans l’enquête, ni dans les débats. Encore une fois c’est comme si je vous pointe du doigt depuis 100 jours que vous êtes les voleurs et que je n’arrive pas à dire ce que vous avez volé. 46 millions, ce sont les montants que les bailleurs de fonds et notez le bien que les bailleurs de fonds sollicités par le Premier ministre de l’époque ont fait des offres des propositions d’abonder des fonds par rapport à la MAMRI. Vous avez les bailleurs de fonds la BAD, la BOAD, le FMI, la Banque mondiale, la Coopération française, la Coopération canadienne… tous réunis disent, nous nous avons l’intention de doter la MAMRI d’un fonds de 46 millions de dollars. Entre l’offre d’une part et la réception des montants d’autre part et leur utilisation ça fait trois étapes qu’un procureur spécial n’est pas capable de détecter avec ses yeux. Il faut lui prescrire des lunettes. Prendre à rebrousse poils une opinion publique guinéenne, refuser le débat judiciaire, aller s’applatir avec un dossier judiciaire ouvert devant les médias, pour aller mentir de cette façon là, il y a un souci. Dans les 46 millions de proposition de paiement, il n’y a pas un rond qui a été payé. Je vous parle sous le couvert des informations qui résultent du budget de l’État de Guinée et ces informations sont vérifiables au Trésor public. Hier j’ai proposé au procureur qui est monté à l’audience de venir sur son serment contre le mien et je voulais prendre à témoin le juge par deux fois, il a refusé. Un menteur reste un menteur. Sortir de la prestidigitation, mettre en avant un rapport qui n’est pas un rapport de contrôle, qui n’est pas un rapport d’évaluation qui est un rapport de passation de service dans le cadre de la MAMRI logé à la Primature qui se déplace à la présidence de la République… C’est à cette époque que le président de la République de l’époque, le président Alpha Condé a demandé à l’Inspection générale de superviser cette opération administrative. Ce rapport là vous est accessible, c’est un rapport public. Allez le voir et dites de ma part au procureur spécial qu’il a menti là également. En disant que le fondement de ces 45 millions de dollars se trouvait dans ce rapport, il a faux et absolument faux », a-t-il rétorqué.

Balla Yombouno 

Articles Similaires

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM
Chargement....