Ledjely.com
Accueil » ORGANISATION DU PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ministre de la Justice échange avec le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme
A la uneActualitésGuinéeJustice

ORGANISATION DU PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ministre de la Justice échange avec le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme

Le représentant, en Guinée, du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme a été reçu ce lundi, en audience par le ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et garde des Sceaux, Alphonse Charles Wright. La rencontre qui a eu lieu au département de la justice a permis aux deux personnalités de parler des questions liées aux droits de l’Homme et de la justice en Guinée.

Au sortir de la rencontre, Patrice Vahard s’est réjoui de l’engagement du ministre de la Justice pour le respect des Droits de l’Homme dans le pays, avant d’annoncer l’accompagner de l’État guinéen pour la matérialisation de cette volonté, afin que le procès des massacres du 28 septembre 2009 puisse se tenir. Ce qui, selon lui, constitue une priorité pour son agence. « J’ai rencontré un ministre d’action. Je pense qu’un ministre d’action, on doit l’apprécier à l’action. La question de la protection et de la promotion des droits de l’homme est un chemin qui requiert beaucoup d’étapes et qui commence par la volonté politique. Je me réjoui de l’engagement très clair du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme dans ce sens-là. Je crois que c’est un très bon départ. L’accompagnement en vue de la tenue de ce procès fait partie de notre priorité. Lorsque nous nous sommes félicités de la déclaration faite par le président de la transition de ne pas encore offrir aux victimes et à leurs parents un autre anniversaire avec des promesses, on ne pouvait qu’être mobilisés dans ce sens », a confié le représentant en Guinée du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme.

De son côté, Alphonse Charles Wright a exprimé l’engagement de l’État guinéen et de son département à faire toute la lumière sur ce dossier tant attendu par les Guinéens en général et les victimes en particulier. « Des questions de Droits de l’Homme, a déclaré le ministre de la Justice, doivent être prises en compte dans toutes nos actions prioritaires. Et c’est l’une des raisons d’ailleurs pour lesquelles nous nous sommes engagés par rapport à la tenue très prochaine du procès du 28 septembre dont vous avez suivi tout le parcours quant à son organisation matérielle. Une fois de plus, nous sortons très contents de l’engagement de la communauté internationale » à accompagner les autorités guinéennes pour sa réussite.

Le ministre Wright a réitéré l’engagement du gouvernement de la transition à respecter les droits humains en Guinée à travers le département qu’il dirige.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....