Ledjely.com
Accueil » Le gouvernorat de Conakry accueille une rencontre sur les opérations de lutte contre les pharmacies et cliniques non agréées
ActualitésGuinéeSanté

Le gouvernorat de Conakry accueille une rencontre sur les opérations de lutte contre les pharmacies et cliniques non agréées

Les responsables du ministère de la Santé accompagné du Haut-Commandement de la gendarmerie nationale étaient au gouvernorat de la ville de Conakry ce vendredi, 16 Septembre 2022 pour échanger avec les responsables communaux sur les différentes mesures prises dans le cadre de l’exécution de la décision du procureur de la CRIEF relative à l’interdiction des pharmacies parallèles et des cliniques clandestines. Mesure entrée en vigueur depuis ce jeudi 15 septembre 2022.

Par l’intermédiaire du ministère de la Santé, l’Etat rassure les citoyens que ses services pourront prendre le relais notamment des cliniques clandestines sur l’ensemble du territoire national. « Le ministère de la santé est représenté jusqu’au dernier village. Vous avez des postes de santé, des centres de santé, des centres de santé améliorés, des hôpitaux préfectoraux, des hôpitaux régionaux », a rappelé Oumar Diouhé Bah, directeur de la Pharmacie et du médicament.

Et pour ce qui est du volet pharmaceutique aussi, dit-il, ces structures sanitaires ont des points de vente légaux de médicaments – des produits qui ont les mêmes effets que les médicaments de spécialité – et qui coûtent moins chers, vu qu’ils sont des médicaments génériques.  Parallèlement, poursuit-il : « on a plus de 100 agréments qui sont déjà signés par le ministre de la Santé. (…) Des jeunes qui vont s’installer le plus rapidement possible à l’intérieur du pays et qui bénéficieront de l’accompagnement du ministère de la Santé ».

Du côté de la gendarmerie, le Haut-Commandant, le colonel Balla Samoura, assure de son côté que toutes les dispositions sont prises pour rendre la décision de Aly Touré effective. Mais, d’ores et déjà, déclare-t-il : « Je commencerai par me réjouir en vous annonçant que les informations que nous recevons maintenant de nos unités, il résulte que 90% de ces points de vente illicites sont à date fermés ». Pour autant, « cela n’empêchera pas que des patrouilles de ratissage se tiennent dans toutes les villes et sur tout le territoire national », dit-il.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la décision, la deuxième consistera, dit encore colonel Balla « à vider ces boutiques en respectant la procédure en la matière et à amener le contenu à l’incinération à l’instar des produits qu’on a trouvés dans les conteneurs ».

Reste à savoir si cette décision des autorités du ministère de la Santé sera pérenne quand on sait que plusieurs localités en Guinée profonde manquent quasiment de pharmacies.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Commune de Sanoyah : installé dans ses fonctions, Aly Mandé Mansa appelle tous au travail

LEDJELY.COM

Transition en Guinée : l’opposition au CNRD se recompose et se met en ordre de bataille

LEDJELY.COM

Retour à l’ordre constitutionnel : Mamadi Doumbouya a « instruit l’accélération »

LEDJELY.COM

Energie : Mamadi Doumbouya ordonne l’audit de la gestion du secteur

LEDJELY.COM

Kondiadou : les nombreux chantiers du président de la Délégation spéciale

LEDJELY.COM

Commune de Gbessia : Mory Diakité décline ses priorités

LEDJELY.COM
Chargement....