Ledjely.com
Accueil » GUINEE : L’ambassade de Belgique travaille à bâtir une synergie des interventions en faveur de l’autonomisation des femmes
ActualitésGuinéePublireportage

GUINEE : L’ambassade de Belgique travaille à bâtir une synergie des interventions en faveur de l’autonomisation des femmes

L’ambassade du Royaume de Belgique en Guinée a organisé ce vendredi 16 décembre, dans un réceptif hôtelier de la place, un atelier sur le thème : « Autonomisation des femmes et coordination des partenaires techniques et financiers en Guinée ». Cette rencontre qui a réuni plusieurs personnalités venant de différentes structures avait pour objectif de lancer un travail de mise en commun des outils et modules de formation que différents intervenants utilisent en vue d’un enrichissement mutuel, une meilleure coordination et une meilleure complémentarité, au bénéfice de l’autonomisation des femmes.

L’ambassadeur du Royaume de Belgique en est convaincu. Investir dans les femmes est un facteur de développement économique et social. Mais on ne peut cependant arriver aux résultats escomptés sans la contribution de tous les acteurs dans une dynamique de travail de collaboration. D’où l’attachement de la Belgique au développement des synergies et des complémentarités avec les autres partenaires techniques et financiers et à une meilleure coordination de tous les acteurs sous le contrôle et le leadership du gouvernement guinéen. « La mise en commun des outils et approches de travail constitue un réel défi. Dès lors, il nous a semblé utile d’organiser cet atelier de partage, qui sera le début d’une série d’autres ateliers et visites de terrain pour échanger sur les expériences et les meilleures pratiques dans le domaine de l’autonomisation des femmes et de l’entrepreneuriat féminin », ainsi Guy Hambrouck a expliqué le bien-fondé de l’atelier d’hier.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que la partie guinéenne trouve l’approche plutôt pertinente. C’est ainsi que, tout en saluant l’accompagnement de la Belgique à la Guinée, Maïmouna Yombouno, vice-présidente du Conseil national de Transition, promet d’œuvrer en vue de la pérennisation de la stratégie.  « Nous allons nous mobiliser pour passer les messages forts au moment indiqué devant les personnes concernées », promet-elle.

Présidente de l’ONG ‘’Le monde selon les femmes‘’, Halimatou Barry, par ailleurs participante, estime pour sa part que l’autonomisation de la femme requiert une approche holistique. « Pour pouvoir autonomiser une femme, il faut aller à la base, c’est-à-dire travailler avec la jeunesse au niveau environnemental, éducatif et aussi avec la famille. Car il n’est pas facile pour une femme de s’autonomiser toute seule, alors qu’il y a la famille, les pesanteurs socioculturelles qui peuvent la freiner », explique-t-elle.

Dans une démarche de pragmatisme, Marie Goretti Nyirarukundo,  chef de coopération à l’ambassade de Belgique en Guinée, assure que dès la semaine prochaine, le ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables devrait abriter une réunion avec la participation de tous les acteurs, en vue de démarrage des travaux. Comme pour dire qu’on pourrait très vite passer des intentions aux actes.

Mariama Ciré Diallo

Articles Similaires

Blaise Goumou : « Si on était à la CPI, ça allait être une honte pour la Guinée »

LEDJELY.COM

Mort de Thierno Mamadou : « C’est notre hiérarchie qui nous a dit de tirer »

LEDJELY.COM

Enseignement Supérieur : le colonel Doumbouya nomme plusieurs responsables

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : Blaise Goumou confondu sur une de ses affirmations

LEDJELY.COM

Simandou et Accord-Cadre Sino-Guinéen : redémarrage des travaux de construction en mars 2023 !

LEDJELY.COM

Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes aussi des Guinéens… »

LEDJELY.COM
Chargement....