Ledjely.com
Accueil » KANKAN : un agent de santé accusé de viol sur mineure
A la uneActualitésGuinéeHaute-GuinéeSociété

KANKAN : un agent de santé accusé de viol sur mineure

Si les services en charge de la répression des violences basées sur le genre (VBG) de Kankan se félicitent de la baisse des plaintes pour viol en 2022, leur enthousiasme pourrait être vite douché. En effet, dans la soirée de ce jeudi 5 janvier, un présumé violeur a été présenté à la presse. C’est un agent de santé qui est mis en cause. Il est accusé d’avoir violé une fillette de quatorze ans au quartier Morioulen, dans la commune urbaine de Kankan. 

Les faits se seraient produits en décembre dernier dans une clinique clandestine fermée.  Mais ce n’est qu’hier que le jeune a été mis aux arrêts par les services de sécurité. Le commissaire principal et chef de l’antenne régionale de l’OPROGEM indique tout d’abord que c’est le club des jeunes filles leaders qui l’ont alerté. « Il a profité de la vulnérabilité d’une fillette pour abuser d’elle dans sa clinique clandestine. Il a envoyé cette dernière à cinq reprises pour abuser d’elle, en lui intimant de ne jamais révéler ce qui se passait entre eux », dévoile Salahadine Diallo.

Révélant ensuite le stratagème qu’il a utilisé pour mettre aux arrêts le présumé violeur, il dit avoir appeler ce dernier pour lui faire le reproche de ne pas se conformer à la mesure de fermeture des cliniques clandestines. Ce dernier de protester vigoureusement en jurant qu’il s’y conformait surpeuplement. « Alors, je lui ai dit de me retrouver au bureau pour discuter. Quand il est arrivé, je lui ai fait part de la situation et sans contrainte physique et morale, il a reconnu les faits », précise Salahadine Diallo.

Pourtant devant la presse, le présumé violeur n’a pas reconnu les faits. Quant à la victime, elle relate comment les choses se seraient passées. « C’était vers la soirée, il m’a dit de venir lui acheter de l’eau. A mon retour, il m’a fait avaler un comprimé qui m’a fait perdre conscience. A mon réveil, je me suis retrouvée sur le lit avec les traces de sang. Il m’a suppliée de ne dire à personne », a confié la petite.

L’accusé a passé la nuit dernière dans les locaux de la sécurité régionale avant son déferrement à la justice les prochains jours.

Michel Yaradouno Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM
Chargement....