Ledjely.com
Accueil » MISS GUINEE : Le COOMISGUI promet de « renforcer la crédibilité » de l’évènement
A la uneActualitésCultureGuinée

MISS GUINEE : Le COOMISGUI promet de « renforcer la crédibilité » de l’évènement

C’est la première conséquence de l’évolution dans l’organisation de l’événement ‘’Miss Guinée’’. Cette année, ce n’est pas le COMIGUI qui s’en chargera. Ce sera plutôt le COOMISGUI, pour Comité d’organisation de Miss Guinée. C’est en tout cas ce que KPAAF, la nouvelle structure à laquelle le ministère de la Culture a récemment attribué l’organisation, a indiqué ce vendredi 20 janvier, à travers sa présidente, Aminata Diallo. C’était à l’occasion de la toute première conférence de presse relative à ce concours de beauté dans cette nouvelle formule.

Pour Aminata Diallo, l’objectif que se fixe le nouveau COOMISGUI consiste à « reconstruire une image de marque forte pour renforcer la crédibilité de l’organisation du concours national de beauté Miss Guinée, dans le respect strict des règles d’éthique, de conformité et la transparence, afin de valoriser le charme et la beauté féminine guinéenne dans son attrait tant physique qu’intellectuelle et morale ».

Ayant vocation à vendre l’image la Guinée, le concours Miss Guinée, à en croire la toute nouvelle présidente du COOMISGUI nécessite l’accompagnement de l’Etat, dans le cadre notamment du branding national. « C’est dans cette optique que le Comité sollicite vivement le soutien des uns et des autres afin de célébrer tous ensemble cette beauté guinéenne », sollicite Aminata Diallo.

Et justement, présidant la conférence de presse, au nom du département de la Culture, le Directeur général du Fonds de développement des arts et de la culture (FODAC) promet que l’appui et le soutien requis.  « Le département de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat sera tout près pour que les choses se passent dans les meilleures conditions. Nous allons les accompagner sur le plan financier et technique pour meilleure organisation de la prochain édition Miss Guinée », promet Malick Kebé. Ce, parce que, dit-il : « Nous savons tous d’où nous venons avec ce changement qui a été donné par le président de la République ».

Au-delà de l’aspect organisationnel, c’est par rapport aux prix prévus pour les lauréates que les nouveaux organisateurs du concours Miss promettent d’apporter des innovations. En guise d’illustration, ils promettent en effet que la prochaine Miss Guinée aura droit à une voiture personnelle pour ses déplacements, une dotation en carburant de 100 litres par mois, une allocation de 5 millions par mois au titre de la location d’un appartement, une autre allocation de 3 millions par mois au pour le règlement des factures d’eau et d’électricité et une tenue africaine offerte que la structure KPAAF tous les mois.

Mariama Ciré Diallo

Articles Similaires

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM

Aliou Bah du MoDeL : « Rien ne se fera sans nous »

LEDJELY.COM

Charles Wright : « Nanfo Ismaël est libre de prier en Chinois… »

LEDJELY.COM

Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM

LEDJELY.COM
Chargement....