Ledjely.com
Accueil » Coléah : une famille victime de déguerpissement crie à l’injustice
A la uneActualitésGuinéeSociété

Coléah : une famille victime de déguerpissement crie à l’injustice

Le conflit domanial entre la famille de feu Moussa Sylla et dame Tahiratou Keïta, dans le quartier Coléah, continue de tenir l’opinion publique en haleine. Déjà, la vidéo des héritiers de Moussa, se plaignant de ce qui les arrive, diffusée notamment sur la page de Ledjely.com vient littéralement virale. Mais du côté de Tahiratou Keïta, on ne se laisse point attendrir. Ainsi, ce mercredi 25 janvier, la quasi-totalité appartements de la demeure ont été démolis par des jeunes encagoulés. Ce, en dépit d’une décision du procureur général près la Cour d’appel de Conakry suspendant la réquisition.

Conséquence, les membres de la famille de feu Moussa Sylla s’en remettent littéralement à l’Etat guinéen, si ce n’est à la providence. D’autant que qu’ils sont persuadés d’avoir le droit de leur côté. Joignant la rédaction de Ledjely.com ce mercredi 25 janvier, à partir d’un pays européen, Zenab Sylla, petite fille de Moussa Sylla, au bord des larmes, persiste et signe. « Depuis 1922, mon grand-père a acquis ce domaine des mains d’un Blanc, quand ce dernier rentrait définitivement en Europe.  C’est ainsi qu’il a fondé sa famille et logé quelques citoyens parmi eux Tahiratou Keita.  Et la maison où elle logeait, elle a été la troisième personne à y loger jusqu’au décès de mon grand-père. Un jour, elle a discuté avec quelques membres de la famille en leur disant qu’un jour, elle usera de toutes ses forces pour nous retirer ce domaine pour en devenir la propriétaire », raconte-t-elle.

Mettant ses menaces à exécution quelques années plus tard, Tahiratou Keïta a porté plainte devant le TPI de Mafanco. « On a été en procès plusieurs fois et la famille a toujours remporté », insiste Zenab Sylla.

A en croire Zenab, l’idée de Tahiratou serait de s’assurer le contrôle ne serait-ce que momentané du domaine. « Elle dit à qui veut l’entendre que le jour où gagnera le procès, elle vendra le domaine et s’en ira en Amérique », dit la petite-fille.

En fin de compte, la famille totalement désemparée et risquant de se retrouver à la belle étoile, se tourne vers les autorités. « Nous demandons au colonel Mamadi Doumbouya et au ministre Charles Wright de nous aider afin que nous puissions récupérer notre domaine, notre héritage. Où iront nos pères, nos mères qui sont aujourd’hui à la belle étoile ? Est-ce qu’on peut mettre toutes ces familles au dehors au profit d’un seul individu », se demande en effet Yamoussa Sylla, un autre héritier de la famille victime ?

Fodé Soumah

Articles Similaires

Levée de la restriction d’internet : est-ce déjà un premier résultat de la pression syndicale ?

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : la preuve de l’échec de la « gouvernance CNRD », selon le FNDC

LEDJELY.COM

Urgent: le mouvement syndical annonce une grève générale et illimitée à partir du lundi

LEDJELY.COM

Entreprise : GPC Groupe présente sa nouvelle identité visuelle

LEDJELY.COM

Forum Emergence Mag : c’est parti pour la deuxième édition

LEDJELY.COM

Sénégal : quelle annonce attendre de Macky Sall ?

LEDJELY.COM
Chargement....