Ledjely.com
Accueil » Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »
A la uneActualitésGuinéeHaute-GuinéeReligionSociété

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

Il n’a pas toujours réagi aux attaques dont il a fait l’objet. Mais cette fois, au lendemain de l’agression que lui et certains de ses fidèles ont essuyée à Norassoba (Siguiri), Nanfo Ismaël Diaby, de retour à Kankan, a accordé un entretien au correspondant de Ledjely.com dans la région. Le chef religieux navigue entre la pitié que lui inspirent ses agresseurs et l’amertume qu’il ressent. Ainsi, s’il se refuse à porter plainte contre ceux qui l’ont attaqué, il ne comprend pas cependant qu’il fasse l’objet d’une telle intolérance dans un pays laïc comme la Guinée.  

C’est un Nanfo Ismaël Diaby encore en grande forme et visiblement déterminé qui a reçu notre rédaction à son domicile, sis dans le quartier Bordo, dans l’après-midi de ce samedi. Sur le déroulé de sa mésaventure d’hier à Norassoba, il relate : « Quand nous sommes arrivés, on s’est dirigés vers le bureau du maire afin qu’il vise notre ordre de mission, car nous étions venus pour faire la promotion du N’ko. Mais c’est pendant la prière de 19 heures que nous avons vu un groupe de gens venir vers nous, munis de pierres et criant ‘’Allah Akbar’’. Ils nous ont lapidés au motif que nous prions en Maninka. Dans notre groupe, certains priaient en arabe et d’autres en Maninka et cela sans déranger quelqu’un ».

Abordant le bilan de l’attaque, il fait part de « trois véhicules endommagés, des enfants de notre tuteur blessés et les vitres du bâtiment brisées ».

Interrogé sur ce qu’il compte faire à la suite de l’attaque, il implore le pardon pour ceux qui s’en sont pris à lui. « Je prie le Tout-puissant Allah d’aider nos agresseurs à nous comprendre. Je les pardonne tous ». S’il manie le langage de la tolérance, l’imam Nanfo n’en demeure pas moins très affecté par les attaques qui le visent sans cesse. « C’est quand même honteux que nos frères s’attaquent à nous à cause de notre conviction. Nous sommes dans un pays laïc où chacun est libre de pratiquer ses croyances. Il faut nous réveiller afin que certains arrêtent de s’attaquer à d’autres parce que ceux-ci sont minimes ou n’ont pas accepter de faire ce que vous voulez qu’ils fassent », proteste-t-il d’ailleurs.

Du coup, il persiste qu’il « ne (portera) pas plainte contre un parent pour une affaire de Dieu, mais en même temps, personne ne devrait être agressé à cause de Dieu, car c’est un sujet personnel et dont la récompense ne sera obtenue qu’à l’au-delà ».

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....