Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : fin de la comparution de François Lounceny Fall
A la uneGuinéePolitiqueSociété

Procès du 28 sept : fin de la comparution de François Lounceny Fall

A la suite de son audition qui a pris fin ce lundi 3 avril dans le cadre des événements douloureux du 28 septembre, François Lounceny Fall, l’ancien premier ministre, à la sortie de l’audience, s’est dit satisfait de la tenue de ce procès. Réitérant qu’il a impatiemment attendu l’organisation de ce jugement durant les 13 dernières années, en vue de donner sa part de vérité, il se dit soulagé de l’avoir fait au cours de ces derniers jours.

Comme il a pu le dire au cours de sa comparution, l’ancien leader du FUDEC voudrait en fait que le procès du 28 septembre soit le point de départ d’une dynamique qui permette de revisiter le passé tumultueux de la Guinée.  C’est en effet, selon lui, la condition pour que les efforts de réconciliation dont on parle tant soient couronnés de succès. François Lounceny Fall ne désespère pas que les Guinéens, quel que soit par ailleurs ce qu’ils ont subi, puissent se pardonner. Mais le pardon sera précédé, à ses yeux, par l’étape de la vérité. « Je suis heureux que ce procès se tienne parce que notre pays, dans son histoire tumultueuse, on a connu beaucoup de crimes de masse dans ce pays mais qui sont restés dans l’oubli. Et les gens avaient tendance aussi à ranger le massacre du 28 septembre dans ce groupe de crimes de masse oubliés. L’omerta sur ces crimes plombe les efforts de réconciliation de notre pays. Nous aspirons à réconcilier les Guinéens et je souhaite que ce procès serve à réconcilier les Guinéens, et encourage les Guinéens à revisiter l’histoire pour que les pages noires qui sont encore sous silence, qu’on puisse en parler avec courage, assumer ce qui s’est passé. Le jour où nous allons exorciser ces choses, la Guinée nouvelle va se mettre en place. Il y aura une nouvelle Guinée réconciliée avec elle-même. Les familles vont pardonner, les Guinéens se pardonneront mais, il faut que la vérité soit dite. Et c’est sur cette base que la réconciliation nationale sera faite. Une Guinée forte sera une Guinée réconciliée », suggère-t-il à propos.

Propos recueillis par Aminata Camara

Articles Similaires

Kankan : ouverture des audiences criminelles

LEDJELY.COM

Transition en Guinée : l’opposition au CNRD se recompose et se met en ordre de bataille

LEDJELY.COM

Retour à l’ordre constitutionnel : Mamadi Doumbouya a « instruit l’accélération »

LEDJELY.COM

Energie : Mamadi Doumbouya ordonne l’audit de la gestion du secteur

LEDJELY.COM

Kondiadou : les nombreux chantiers du président de la Délégation spéciale

LEDJELY.COM

Commune de Gbessia : Mory Diakité décline ses priorités

LEDJELY.COM
Chargement....