Ledjely.com
Accueil » Kankan : le verdict tombe dans le procès contre les manifestants
A la uneActualitésGuinéeHaute-GuinéeJusticePolitique

Kankan : le verdict tombe dans le procès contre les manifestants

Le verdict dans l’affaire des jeunes interpellés en marge des manifestations anti-délestages est tombé ce matin au tribunal de première instance de Kankan. Le leader du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée, Ousmane Kaba alias Mbia écope d’un an six mois d’emprisonnement ferme. 

Il était attendu et il est enfin tombé ce matin. Cheick Ahmed Tidiane N’diaye président du tribunal correctionnel de Kankan a rendu le délibéré dans le procès des manifestants contre les délestages électriques, en présence d’une foule mobilisée pour la circonstance. Sur les 23 personnes interpellées, le tribunal a renvoyé huit prévenus à des fins de la poursuite pour délits constitués. C’est le cas de la présidente de la Coalition des jeunes de Nabaya.

Dix autres prévenus arrêtés pour la majorité durant la manifestation nocturne au quartier ‘’Mobil’’ écopent d’un an d’emprisonnement dont six avec sursis et du paiement de 500 000 GNF chacun, pour les faits de destruction, de dégradation d’édifices publics et de participation à un attroupement non autorisé.

Ousmane Kaba dit M’bia du mouvement ‘’Pas courant, Pas dort’’ et deux autres accusés récoltent quant à eux 18 mois d’emprisonnement ferme. Ils ont été reconnus coupables de complicité de destruction, de dégradation d’édifices et de participation délictueuse à un attroupement non autorisé. En outre, chacun des trois paiera 1 million GNF. L’ancien chef de quartier de Salamani passera, à son tour, 4 des 12 mois d’emprisonnement dont il a écopé en détention. Il paiera en plus 500 000 GNF.  Au terme de l’énoncé par le président, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Kankan et les avocats de la défense détenus ont eu des réactions divergentes. Si le premier se réjouit globalement des sentences prononcées, les autres, quant à eux, estiment que la décision a été dictée depuis Conakry. L’objectif étant, selon eux, d’utiliser la justice pour faire taire toute voix dissidente.

Michel Yaradouno kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Retrait des agréments des médias : « La mesure ne constitue pas une entrave à la liberté de la presse »

LEDJELY.COM

Guinée : ABLOGUI lance son application GquiOse dédiée à la santé reproductive

LEDJELY.COM

Santé : la Guinée signe le plan d’adhésion pour l’indépendance vaccinale

LEDJELY.COM

Santé et droits sexuels reproductifs des adolescents : Plan International Guinée travaille à l’engagement de toutes parties prenantes

LEDJELY.COM

Présentation de politique générale du Gouvernement : le Premier ministre attendu ce lundi devant le CNT

LEDJELY.COM

Culture : le ministre Moussa Moïse Sylla signe une convention de management en vue de la relance des ballets africains de Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....