Ledjely.com
Accueil » KISSIDOUGOU : les locaux des travaux publics transformés en motel, le maire s’insurge !
A la uneActualitésGuinée Forestière

KISSIDOUGOU : les locaux des travaux publics transformés en motel, le maire s’insurge !

Depuis quelques mois, les locaux de la direction préfectorale des services de travaux publics de Kissidougou sont utilisés à d’autres fins. Ces bâtiments qui devraient servir de bureaux, sont confiés à un particulier qui en a fait un motel. Sous le feu des critiques des médias, le maire qui dit n’être pas au courant, a fait une descente ce jeudi 20 avril sur les lieux. Après son constat, l’élu local a piqué une colère noire avant d’ordonner la fermeture immédiate dudit motel. Tout en convoquant le directeur préfectoral des TP et le gérant du motel chez le préfet.

Devant les hommes de médias, le maire Yomba Sanoh est revenu sur les raisons de cette décision de fermer le motel. « C’est à travers l’émission ”A vous la parole’’ de Djoma Kissidougou, qu’on a appris la nouvelle. Donc, ce matin, nous avons vérifié l’information et on a trouvé que c’était réel. Il y a trois appartements dans la cour des TP qui sont transformés en motel. Alors, sur instruction de monsieur le préfet, nous sommes partis sans bruit pour fermer les trois appartements. Et je suis venu remettre la clé au préfet », explique le maire.

Le maire qui en profite pour dire tout son regret : « c’est incompatible que le directeur des travaux publics ait son bureau dans l’enceinte là-bas, celui du patrimoine bâti public ait non seulement son bureau mais aussi sa famille y loge. La société en charge d’immatriculation des engins roulants a également son bureau dans la même cour. Vu tout ça, on y a installé un motel. Cependant, à Kissidougou, beaucoup de départements sont en manque de bureaux. Cela est vraiment désolant ». Plus loin, le maire rassure : « On n’est pas contre l’ouverture des motels et des auberges, mais pour un lieu comme celui-là, il est de notre devoir d’avoir des informations préalables. Que le préfet reçoit un document de la part de la Direction nationale du patrimoine bâti public ou bien du gérant préfectoral du même département. Ni le préfet, ni moi, personne ne nous a montré un document officiel qui prouve qu’ils ont été mandatés ».

Aux dernières nouvelles, le procureur près le TPI de Kissidougou va se saisir de l’affaire.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour ledjely.com

Articles Similaires

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM
Chargement....