Ledjely.com
Accueil » Examens nationaux : Guillaume Hawing et les cadres de son département prêtent serment !
A la uneActualitésEducationGuinée

Examens nationaux : Guillaume Hawing et les cadres de son département prêtent serment !

En prélude aux examens scolaires nationaux (CEE, BEPC et baccalauréat) dont le top départ sera donné le 5 juin prochain, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation et tous les autres acteurs impliqués dans l’organisation de ces évaluations, ont prêté serment ce samedi 29 avril 2023. C’était en marge de la cérémonie de clôture de l’atelier préparatoire desdits examens nationaux.

La main droite sur le coran et l’autre bras levé en direction du ciel, ils ont tous prêté serment. Du ministre au dernier conseiller, en passant par le secrétaire général, le chef de cabinet et l’inspecteur général. En ce qui concerne le ministre exemple, il a textuellement déclamé : « Moi Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, m’engage à respecter et à faire respecte, les règlements généraux des examens nationaux. Je le jure ».

L’exercice qui a commencé l’année dernière est réédité cette année encore. Parce qu’aux yeux du ministre, « les prestations de serment, l’année dernière, ont servi à quelques chose ». Lui-même n’avait pas prêté serment l’année passée. Mais cette année, il s’y est inclut. « Je me suis dit quand tu dois demander aux autres de prêter serment, toi-même tu es impliqué dans l’organisation des examens, pourquoi ne pas donner le bon exemple. Voilà pourquoi moi-même j’ai prêté serment. (…) C’est aussi pour la crédibilité des examens nationaux », indique le ministre Guillaume Hawing.

Ceci étant, le ministre ne veut pas s’en tenir qu’aux prestations de serment. « Toutes les dispositions sont prises cette année encore pour que les examens nationaux se passent très bien. Les examens c’est tout le processus, c’est-à-dire de la conception des sujets jusqu’à la délibération. Nous allons veiller, nous allons tout faire pour que tout le processus soit sécurisé, pour des examens crédibles. Nous avons toujours dit que nous préférons encore un chaos économique à une formation bâclée. Voilà pourquoi nous nous battons pour que les examens nationaux soient crédibles, pour que Paul n’occupe pas la place de Pierre. Toute cette batterie de dispositions sont prises pour ne pas que cette année il y ait fuite de sujets », assure le ministre.

Fodé Soumah

Articles Similaires

MATAM : Badra Koné nommé président de la délégation spéciale

LEDJELY.COM

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM
Chargement....