Ledjely.com
Accueil » Koundara (Badiar) : vers la deuxième édition du FESTAB
A la uneActualitésArtsCultureGuinée

Koundara (Badiar) : vers la deuxième édition du FESTAB

Pour sa deuxième édition, le festival des arts du Badiar (FESTAB) se tiendra du 13 au 16 décembre 2023. Un événement que les organisateurs mettront à profit pour mettre en valeurs les réalités culturelles de cette préfecture, parfois oubliée par l’Etat autorités.

 

Les constats ayant conduit à l’initiative de ce festival renvoient tous à l’oubli voire à la marginalisation de la préfecture et des habitants de Koundara.  En cela, l’illustration a été servie par Edouard Kali Boubane dont le témoignage a figé la salle de conférence de la Maison de la presse, le samedi dernier. En effet, il dit avoir fait de la prison en 2012 – au commissariat central de Dixinn (Belle-vue) – pour simplement avoir demandé à obtenir une pièce d’identité. Il en avait besoin pour les besoins de ses études. « Le commissaire m’a demandé si je suis Guinéen. Je lui ai répondu oui. Et il m’a demandé ce qui le prouvait, je lui ai montré mon extrait de naissance. Il a dit que j’ai fabriqué cet extrait. Ensuite, il a demandé à un de ses agents de m’embarquer pour la Maison centrale. Il pensait que je suis un des Togolais, Burkinabè ou Camerounais qui viennent souvent chercher des pièces d’identité guinéennes pour aller créer des problèmes à l’extérieur, au nom de la Guinée. Manu militari, ils m’ont déposé à la maison centrale », a-t-il relaté. En définitive, il n’a eu son salut qu’en réussissant, par le canal d’un frère, à joindre commissaire Babacar Kassé, de la police.  Ce dernier ayant servi à Koundara était en mesure d’attester qu’il est bel et bien Guinéen, précisément de la communauté des Bassari. Il n’avait pu s’en sortir que dans les bandes de 22 heures.

Les organisateurs du FESTAB espèrent donc réussir à réduire des injustices celle à laquelle Boubane a été confronté. Ce, en faisant la promotion de la diversité socioculturelle de la préfecture de Koundara.  « Pendant trois jours, il y aura beaucoup d’autres activités liées comme d’habitude à la prestation de beaucoup d’autres facteurs liés à la culture. Mais aussi, il y aura un aspect qui va permettre de connaître les sites touristiques que nous avons à Koundara. Il y a des sites touristiques qui existent à Koundara mais qui ne sont malheureusement pas valorisés. Et c’est l’objectif de ce festival », a indiqué Djibril Wagué, le commissaire général de l’évènement.

Cette deuxième édition concédera plus de temps que d’habitude aux prestations des communautés ayant des valeurs authentiques. Au nombre des nouveautés, on peut noter également l’organisation d’une foire d’exposition jusqu’au 25 décembre 2023. De même, au titre de cette deuxième édition, on entend impliquer les artistes natifs de Koundara, à travers un workshop qui sera animé sous la direction artistique de Baba Maal. Est également envisagée, l’organisation d’une conférence sur le thème de l’émigration irrégulière. Enfin, le festival se positionne sur la question de l’éducation. « A la première édition, la réussite a été mesurée par le fait qu’on a mis en place une fondation qui s’occupe de l’éducation de nos enfants. Koundara étant une zone où la majeure partie des jeunes sont un peu démunis, nous avons mis la fondation en place. Chaque année, nous mettons 80 enfants à l’école. Nous prendrons en charge la scolarité de ces enfants pour pouvoir pallier aux problèmes d’éducation que nous avons au niveau de la préfecture », a promis Djibril Wagué.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Armée : le chef d’Etat-major général des armées annonce la création d’un nouveau bataillon

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM
Chargement....