Ledjely.com
Accueil » Siguiri : La journée internationale de la jeunesse célébrée sous le signe de la protection de l’environnement
ActualitésPublireportage

Siguiri : La journée internationale de la jeunesse célébrée sous le signe de la protection de l’environnement

Le ministère de la Jeunesse et des Sports, grâce à un appui technique et financier de la Banque mondiale à travers le projet SWEDD, a célébré la Journée internationale de la jeunesse. Cette année, c’est la ville de Siguiri (Haute Guinée) qui a accueilli cet événement organisé en différé le 10 septembre 2023. Des actions de sensibilisation et sportives, des émissions radiophoniques, le reboisement de deux hectares et un panel étaient au menu de la célébration.

C’est l’enceinte de la maison des jeunes de Siguiri qui a servi de cadre à l’évènement.  Autorités locales, jeunes leaders, organisations de la société civile étaient tous mobilisés pour la circonstance. Donnant l’occasion de reconnaître le potentiel, la place et l’engagement des jeunes dans le monde, la célébration de la journée de la jeunesse a été mise à profit notamment par Souleymane Koïta, vice-président de la Délégation spéciale de Siguiri, pour saluer en particulier l’implication de la jeunesse dans la protection de l’environnement. Une mise en exergue d’autant plus pertinente que dans cette localité, l’exploitation minière n’est pas sans effet sur l’environnement. « C’est l’une des rares fois que les jeunes de Siguiri se mobilisent pour la question de l’environnement. Au niveau de la commune, la délégation spéciale a priorisé l’environnement dans notre développement en 2023. Déjà, avec l’appui des partenaires, 25.000 plants ont été mis à terre. Nous souhaitons qu’il y ait conciliation entre l’environnement et les activités minières », note celui qui fait office de vice-maire de Siguiri. Souleymane Koïta qui en profite aussi pour dire toute sa reconnaissance pour l’intérêt manifesté à sa collectivité, à travers le choix porté sur elle pour abriter la célébration de la journée. « Il y a quelques deux semaines que le projet SWEDD a offert une séance de renforcement de capacités aux comités de réclamation des plaintes des différentes communes de la Haute Guinée. Si aujourd’hui, à travers une collaboration avec le ministère de la jeunesse, notre ville est choisie pour cette activité, nous autorités locales comprenons le message de l’État », indique-t-il.

A quelques kilomètres du centre-ville, un site a été choisi par le ministère, de concert avec le projet SWEDD. 2000 plants seront dorénavant mis à terre. Pour l’entretien de l’endroit, un comité mixte a été mis en place. Fatoumata Ibrahima Camara, fille leader et membre de ce comité promet de travailler d’arrache-pied pour que ces plants ne fassent pas l’objet de dégradation par les hommes : « C’est un sentiment de satisfaction en tant que jeune, parce que le ministère et le projet SWEDD tiennent compte de l’environnement. En tant jeunes, nous allons prendre soin de l’endroit qui sera reboisé ».

La représentante du coordonnateur national du projet, Mafering Camara, par ailleurs chargée communication dudit projet, quant à elle, réaffirme l’engagement de son institution à accompagner la jeunesse guinéenne : « Nous demandons aux autorités préfectorales et environnementales de veiller à l’entretien et au suivi de l’endroit à reboiser. Le projet SWEDD s’engage à créer des opportunités pour la jeunesse guinéenne. Cela signifie investir dans l’éducation de qualité, soutenir l’entrepreneuriat jeunes, promouvoir l’égalité des chances et encourager la participation citoyenne. Nous devons écouter les jeunes et respecter leurs choix ».

Le ministère de la Jeunesse et des Sports, pour sa part, salue le mérite des jeunes de Siguiri. Ibrahima Kalil Kourouma, directeur national de la jeunesse et des activités socio- éducatives, fait également part de la reconnaissance de son départ pour l’intérêt ainsi manifesté à l’écologie. « Nous remercions du fond du cœur les autorités de la transition et le projet SWEDD. Nous serons là pendant quelques jours pour développer des activités sportives, culturelles et écologiques. Notre environnement est menacé avec la montée du désert et il faut réagir. Après, une équipe de jeunes évoluant dans plusieurs ONG, sera chargée suivre les plants. Ce que nous avons vu nous réjouit et les nouvelles autorités seront là pour des jeunes de la Guinée ».

Notons que le thème de la célébration de la journée internationale de la jeunesse au niveau local fut un engagement des jeunes pour une économie verte et durable.

Michel Yaradouno, Siguiri pour ledjely.com

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM

Dispartion de Foniké Menguè et Billo Bah : l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains condamne et appelle à des enquêtes

LEDJELY.COM
Chargement....