Ledjely.com
Accueil » Crise à la Féguifoot : le général Amara Camara s’en mêle et menace…
A la uneActualités

Crise à la Féguifoot : le général Amara Camara s’en mêle et menace…

Manifestement, la crise que traverse la Fédération guinéenne de Football préoccupe les autorités de la Transition au plus haut sommet. Après les menaces à peine voilées de la FIFA via le dernier courrier adressé aux acteurs gravitant autour de la Féguifoot, c’est autour du ministre secrétaire général de la présidence de la République, général Amara Camara de se saisir de la question, avec un ton menaçant contre ceux-là qui voudraient empêcher l’élection prévue le 6 janvier 2024. C’est du reste ce que rapporte notamment notre confrère sénégalais dakarpress.sn. Redoutant visiblement des sanctions qui pourraient priver l’équipe guinéenne d’une participation à la CAN, le proche collaborateur du colonel Mamadi Doumbouya a réuni les différents acteurs le mercredi 13 décembre dernier.

Le processus de choix des membres du comité exécutif de la Féguifoot pouvant se heurter à une saisine par un des protagonistes à la crise des instances internationales (FIFA, CAF, TAS), le général Amara Camara met en garde tout le monde. « Quiconque tenterait d’entraver l’assemblée générale du 06 janvier nous trouvera sur son chemin et nous trouverons des poux sur son crâne rasé », a-t-il menacé. Il s’est montré plus précis, pour s’assurer sans doute que le message avait été assimilé : « Nous serons sans état d’âme et sans pitié contre ceux qui iront se plaindre à la CAF ou à la FIFA pour bloquer le processus ».

Ce message de fermeté de la présidence de la République par la voix du général Amara Camara vient démontrer que les menaces de la FIFA dans sa lettre à la Fédération guinéenne de Football ne laissent pas de marbre les autorités guinéennes.

« Il nous paraît nécessaire de souligner qu’une violation de ses obligations peut entraîner les sanctions prévues par les statuts de la FIFA, y compris une suspension, et cela même si l’ingérence du tiers n’est pas imputable à l’association membre en question (cf. art. 14 al. 2 et 3 des Statuts de la FIFA) », pouvait-on en effet lire dans la lettre signée de Kenny Jean-Marie, Directeur de la division Associations membres de la FIFA.

Cette dernière évolution dans la gestion de cette complexe crise vient sans doute contrarier les ambitions du ‘’G47’’, le camp favorable à la liste recalée de Mathurin Bangoura. Parce qu’en somme, et la Fifa et les autorités guinéennes semblent s’être résolues au fait que le choix se fera entre les listes d’Abdoul Karim Bangoura, Aboubacar Sampil et Almamy Saïdou Sylla. L’option d’une liste consensuelle que d’aucuns avaient essayé d’envisager n’aura donc pas prospéré.

N’Famoussa Siby 

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....