Ledjely.com
Accueil » CRIEF : les 10 vendeurs de médicaments s’en sortent plutôt bien
A la uneActualités

CRIEF : les 10 vendeurs de médicaments s’en sortent plutôt bien

Le verdict du procès en appel opposant le ministère public à la dizaine de vendeurs de médicaments interpellés l’année dernière au grand marché de Madina, est tombé ce jeudi 18 avril 2024 par devant la CRIEF. Placés sous mandat de dépôt depuis le 28 novembre dernier, ils étaient poursuivis pour des faits de « d’atteinte à la santé publique, usurpation de fonction, exercice illégal de la profession de pharmacien et enrichissement illicite ».

Le verdict de la chambre d’appel les condamne à 5 mois de prison, à compte de la date de leur mandat de dépôt. Ce qui veut dire qu’il ne leur reste que 10 jours à purger en prison. Un verdict dont ils doivent plutôt se réjouir, vu qu’en première instance, ils avaient écopé de trois ans d’emprisonnement dont deux assortis de sursis.

« Au premier jugement, vous avez été condamnés chacun à trois ans d’emprisonnement dont deux assortis de sursis. Ce qui voulait dire que chacun d’entre nous devrait purger un an d’emprisonnement. La cour a ramené la durée de cette peine d’emprisonnement à 5 mois. Vous êtes sous mandat de dépôt depuis le 28 novembre 2023. Les avocats vont vous expliquer le reste. Telle est la teneur de la décision du tribunal », ainsi, s’est adressé le président de la chambre d’appel, Daye Mara, aux prévenus.

Et bien sûr, la défense salue le verdict. « Les juges en appel ont rendu une bonne décision, parce que tout simplement ce sont des prévenus qui sont là de bonne foi. Même si on a plaidé coupable, on a compris que c’est un phénomène. Et pour éradiquer ce phénomène, il faut qu’il y ait au moins du temps. Le premier juge les avait condamnés à trois ans dont deux ans assortis de sursis. Ce qui veut dire qu’il y avait un an de prison ferme. Les juges en appel ont ramené cette peine à 5 mois. Donc c’est une bonne décision. Pratiquement quand on calcule les temps qu’ils ont passé en prison, il leur reste 10 jours, c’est-à-dire du 28 novembre au 28 avril 2024 », a réagi Me Aly Michel Kadouno

A rappeler que les 10 prévenus sont : Aboulaye Djibril Barry, Alpha Abdoulaye Diallo, Oumar Bobo Diallo, Ibrahima Sory Baldé, Abdoulaye Djibril Diallo, Mamadou Saliou Diallo, Thierno Mamadou Dramé, Elhadj Boubacar Bah, Bakary Nabé et Amadou Sara Dramé

Fodé Soumah

Articles Similaires

Lutte contre la poliomyélite : Sekouba Bambino sensibilise à la vaccination

LEDJELY.COM

Retour à l’ordre constitutionnel : l’ANAD dénonce le « renoncement aux engagements »

LEDJELY.COM

Les Zawaguis : le ministre de la Culture rend hommage à feue Valé Kéba et s’engage pour Maman Hélène, la seule vivante du groupe

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Épidémie de diphtérie en Guinée : la communauté se mobilise pour la vaccination des enfants

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM
Chargement....