Ledjely.com
Accueil » Abdoulaye Kourouma : « La Guinée a perdu le peu d’acquis d’Alpha Condé »
A la uneActualités

Abdoulaye Kourouma : « La Guinée a perdu le peu d’acquis d’Alpha Condé »

La situation politique et économique du pays, l’installation des délégations spéciales et la crise d’électricité qui affecte les ménages. Ce sont entre autres sujets sur lesquels le président du parti Rassemblement pour la renaissance et le développement s’est prononcé dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction le week-end dernier.

Depuis sa prise de fonction en tant que Premier ministre, Amadou Oury Bah multiplie les rencontres avec les acteurs sociopolitiques et économiques du pays. Pour le président du Rassemblement pour la renaissance et le développement, la préoccupation du Premier ministre et du gouvernement devrait plutôt s’accentuer sur le retour à l’ordre constitutionnel. Pour Abdoulaye Kourouma : « Tout ce que nous sollicitons auprès du premier ministre, c’est de s’engager dans le cadre du retour à l’ordre constitutionnel, puisqu’un gouvernement de transition ne peut pas être un gouvernement de développement. Nous avons perdu le peu d’acquis qu’on avait avant le coup d’État ».

Au nombre de ces acquis désormais en souffrance, il y a la desserte en électricité. Sous le régime d’Alpha Condé, la question paraissait plutôt réglée de ce côté. Mais de nouveau, le courant se fait très rare dans les ménages, y compris à Conakry.  Une situation que déplore le président du RRD : « Les Guinéens ne s’attendaient pas à ce qu’ils sont en train de traverser aujourd’hui. Avec l’électricité, ça générait de l’emploi et par conséquent ça diminuait la pauvreté des Guinéens. C’est comme si on était encore à l’ère primitive en Guinée ».

La nomination des délégations spéciales annoncée par le président de la Transition lors de son discours de nouvel an est désormais une réalité. Abdoulaye Kourouma invite ces nouveaux responsables des collectivités à travailler pour l’organisation des élections. « Les délégations spéciales ont un mandat de trois mois à renouveler une seule fois. C’est-à-dire qu’ils ont un délai maximum de six mois. Donc ils doivent tout mettre en œuvre pour qu’on ait un retour rapide à l’ordre constitutionnel », souhaite le président du RDR.

Par ailleurs, notre interlocuteur n’a pas manqué de dénoncer les nombreux dérapages constatés dans la gestion du CNRD et du gouvernement.  « Il y a trop de dérapages, il y a trop d’incompréhension dans la gestion actuelle du pays. Or, le sommet de l’État n’est pas un lieu de stage », estime Abdoulaye Kourouma.

S’agissant de la récente sortie médiatique du Garde des sceaux, Ministre de la justice au cours de laquelle il a fait état du fait qu’un magistrat a récemment joint le président de la Transition pour lui demander la conduite à tenir dans la gestion d’un dossier à lui confié, Abdoulaye Kourouma estime que Yaya Kaïraba Kaba n’a pas à s’en tenir à la dénonciation. « Le garde des sceaux devrait le sanctionner si ça nécessite d’être sanctionné. Mais est-ce que nous on a besoin d’être informés de ça ? On sait que ça se fait au quotidien », conclut-il.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Lutte contre la poliomyélite : Sekouba Bambino sensibilise à la vaccination

LEDJELY.COM

Retour à l’ordre constitutionnel : l’ANAD dénonce le « renoncement aux engagements »

LEDJELY.COM

Les Zawaguis : le ministre de la Culture rend hommage à feue Valé Kéba et s’engage pour Maman Hélène, la seule vivante du groupe

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Épidémie de diphtérie en Guinée : la communauté se mobilise pour la vaccination des enfants

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM
Chargement....