Ledjely.com
Accueil » Kankan : Mamoudou Condé trouve la mort sur une moto qu’il venait de voler
A la uneActualités

Kankan : Mamoudou Condé trouve la mort sur une moto qu’il venait de voler

Dans la nuit du mardi 23 avril, vers 3 heures du matin, un jeune homme d’une vingtaine d’années a été repéré alors qu’il tentait de voler une moto tricycle. Les faits se sont déroulés au quartier Bérékina, dans la commune urbaine de Kankan, sur la nationale Kankan-Mandiana. Poursuivi par les premiers témoins de la scène, il a perdu la vie dans des conditions qui restent encore floues aux yeux de plusieurs observateurs.

Difficile pour l’instant d’avoir tous les contours liés à la disparition de ce jeune homme. Informé par le président de la jeunesse du quartier, le commissaire principal s’est rendu sur les lieux avec une équipe d’agents de sécurité. Interrogé, il donne ici les premiers éléments qu’il a pu récolter : « Le voleur aurait manipulé les fils pour démarrer la moto, et pendant sa fuite, alors qu’il était poursuivi par la population, il aurait pris une grande vitesse qui l’a conduit à un accident qui lui a coûté la vie. Nous avons immédiatement informé le procureur de la République et nos supérieurs. Nous avons également sollicité l’hôpital pour un médecin légiste et la Croix-Rouge pour faire le constat sur le terrain. Après ces constatations, le corps a été transporté à l’hôpital régional et déposé à la morgue. Nous avons identifié la famille du défunt grâce à son téléphone et sa carte d’identité ».

Dans la famille biologique du défunt, la situation de la victime étonne tout le monde ces derniers temps. Il aurait même abandonné les siens, selon un témoin appelé Oumar Condé venu récupérer son corps à la morgue de l’hôpital régional de Kankan : « C’était mon petit frère et il était apprenti camionneur. Mais avec l’évolution des choses, nous avons accumulé des dettes et nous avons décidé de lui acheter une moto tricycle pour qu’il puisse être autonome. Cependant, il rencontrait régulièrement des problèmes. Nous l’avons finalement envoyé travailler à Siguiri chez une de nos sœurs. Il travaillait bien là-bas, mais dès qu’il est revenu ici, c’était différent. Récemment, il nous avait même complètement abandonnés. C’est vraiment regrettable de voir un membre de notre famille mourir de cette manière », déplore Oumar Condé.

Le corps de Mamoudou Condé a été remis à sa famille pour inhumation tandis que les enquêtes sont en cours afin de déterminer les circonstances exactes de sa mort.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

TPI de Kaloum : la partie civile regrette le report de l’audience dans le procès avec l’ancien ministre Ahmed Kanté

LEDJELY.COM

L’UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour la signature du plan d’adhésion de la Guinée à l’Initiative pour l’Indépendance Vaccinale

LEDJELY.COM

Devant le CNT : les principales annonces de Bah Oury

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Opinion : la durée des processus de transitions militaires en Afrique

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : les pèlerins guinéens ont commencé à rallier les Lieux saints

LEDJELY.COM
Chargement....